Attachement désorganisé, trauma complexe et dissociation

Attachement désorganisé, trauma complexe et dissociation

avec Giovanni Liotti

Vendredi 14 et samedi 15 octobre 2016

Paris

en italien, traduction : Andreina Buonaccorsi & Lara Froment

Deux études longitudinales (Dutra, et al., 2009; Ogawa et al., 1997) suggèrent que le lien statistique entre une désorganisation de l’attachement précoce et des processus dissociatifs à travers le développement est indépendant de celui des expériences repérées comme traumatiques, voire qu’il est plus fort que le lien entre traumatismes manifestes et la dissociation. Dans des histoires de développement traumatiques, la désorganisation de l’attachement et les traumatismes perpétrés par les figures d’attachement apparaissent en général conjointement. Cette formation se centrera sur l’interaction entre la désorganisation de l’attachement et les réponses face au trauma, autant dans la psychopathologie développementale des troubles à l’âge adulte liée à une histoire de traumatismes intra-familiaux cumulés dans l’enfance (trauma développemental complexe), qu’également dans le dialogue en psychothérapie.

Ce séminaire est proposé dans le cadre du cursus Traumas complexes, dissociation et EMDR. Il peut également être suivi indépendamment du cursus.

Objectifs

A l’issue de la formation, les participants auront acquis des connaissances sur les  thèmes suivants :

  1. Les racines évolutionnistes et éthologiques de la théorie de l’attachement
  2. La hiérarchie des systèmes psychologiques évolués, desquels l’attachement est une composante.
  3. Les tensions dynamiques entre deux systèmes motivationnels: l’attachement et la défense pour la survie.
  4. Les caractéristiques comportementales, émotionnelles et représentationnelles de la désorganisation de l’attachement dans l’enfance et à l’âge adulte.
  5. Les relations entre la désorganisation de l’attachement et les processus dissociatifs.
  6. Le rôle des stratégies de contrôle qui suivent la désorganisation de l’attachement chez le nourrisson pour freiner les manifestations des processus dissociatifs latents.
  7. L’effondrement des stratégies de contrôle pendant l’exposition à des expériences qui impliquent une activation forte et durable du système d’attachement (y inclus des expériences traumatiques): une étape intermédiaire dans la manifestation de symptômes dissociatifs pertinents cliniquement.
  8. Les implications psychothérapeutiques du modèle de la dissociation basé sur la théorie de l’attachement et sa recherche, avec une attention particulière au rôle clé de l’alliance thérapeutique.
  9. Comprendre les phobies des états internes (la peur de l’attachement et la panique de perte d’attachement) comme des concepts clé de dissociation structurelle de la personnalité (compartementalisation dissociative) dans l’ESPT complexe: les implications pour le traitement.
  10. L’impuissance et le détachement dissociatifs (dépersonnalisation): les comprendre comme des expressions de la dynamique fondamentale des tensions entre l’attachement et la défense pour la survie et leur faire face en psychothérapie.

Méthodologie / Moyens pédagogiques

    • Exposés théoriques
  • Cas cliniques
  • Vidéos

Publics / Pré-requis

La formation est destinée aux professionnels de la santé mentale :

  • médecins
  • psychothérapeutes
  • psychologues
  • infirmiers psychiatriques

Le nombre de participant est fixé à : 30 à 72 participants

Programme

Jour 1 :

  1. Le système d’attachement comme un système évolué sur le plan comportemental (Bowlby, 1982), émotionnel (Panksepp, 1998) ou motivationnel (Lichtenberg, 1989).
  2. La théorie évolutionniste multi-motivationnelle: un plan des systèmes motivationnels principaux dans une perspective évolutionniste-éthologique (comparaison à travers les espèces), avec une centration sur le système de défense (la sidération, la fuite, la lutte, faire le mort).
  3. Synergie entre les systèmes de défense et d’attachement: les dynamiques d’attachement (c’est à dire, les interactions de recherche de soin-prendre soin) habituellement mettent fin à l’activation du système de défense après l’exposition à des événements traumatisants. Une telle synergie est empêchée ou perdue si la figure d’attachement est négligente, ou si elle est à la fois source et solution de la peur du nourrisson.
  4. Symptômes d’ESPT comme des manifestations de l’activation prolongée, persistante du système de défense, après l’exposition à des événements traumatiques (Cantor, 2005).
  5. L’attachement insécure comme facteur de risque dans le développement de l’ESPT à la fois dans l’enfance, et dans la vie adulte. Le cas spécifique de la désorganisation de l’attachement: une cause présumée de dissociation péritraumatique.
  6. Pattern d’organisation et de désorganisation du système d’attachement pendant le développement précoce.

Jour 2 :

  1. La désorganisation de l’attachement comme traumatisme relationnel précoce (Schore, 2009) et comme un type de processus dissociatif (Liotti, 1992, 2004, 2006, 2009; Liotti et Farina, 2011; Lyons-Ruth, 2003; Lyons-Ruth et al., 2006; Main et Morgan, 1996). La désorganisation du Modèle Interne de Travail et la métaphore du “triangle dramatique” (persécuteur, sauveteur, victime).
  2. Séquelles développementales de la désorganisation de l’attachement, avec une centration sur les stratégies de contrôle et la mentalisation. La psychopathologie développementale des troubles liés au trauma. Le rôle de la désorganisation de l’attachement dans l’ESPT complexe causée par des traumatismes familiaux cumulés (troubles traumatiques du développement).
  3. Le tableau clinique de l’ESPT complexe: des sous-types dissociatifs et borderline
  4. La phobie des états internes comme une caractéristique clé dans la désorganisation de l’attachement et des traumatismes ultérieurs: la phobie des sentiments d’attachement et des sentiments d’une perte d’attachement attendue (Van der Hart, et al., 2006/2010).
  5. Dilemmes relationnels dans le traitement des patients adultes avec des histoires développementales traumatiques. L’importance de l’alliance thérapeutique pour faire face avec eux, analysée à la lumière de la théorie évolutionniste multi-motivationnelle.
  6. Le modèle orienté par phases de la psychothérapie de l’ESPT complexe.

Intervenant

Attachement désorganisé, trauma complexe et dissociationDr Giovanni Liotti, MD (né en 1945). Psychiatre et psychothérapeute, il enseigne actuellement à l’Ecole Post-Graduée de Psychothérapie APC à Rome, Italie, ainsi qu’à l’Ecole Post-Graduée de Psychothérapie de l’Université Salaisienne à Rome, Italie. Il s’intéresse aux applications cliniques de la théorie de l’attachement, exprimé en premier lieu dans un livre co-écrit avec V.F. Guidano (Cognitive processes and emotional disorders, Guilford Press, 1983). Il s’est focalisé pendant les trente dernières années sur les liens entre le traumatisme, la dissociation et la désorganisation de l’attachement. Pour ses contributions à cette thématique, le Dr. Liotti a reçu en 2005 le Pierre Janet’s Writing Award (The International Society for the Study of Trauma and Dissociation) et en 2006 le International Mind and Brain Award (Université de Turin, Italie). (en savoir plus sur Giovanni Liotti)

Crédits de formation continue 

  • Crédits de formation théorique et/ou pratique accordés par la Commission de Formation Continue de l’association EMDR France : 0 crédit si vous suivez uniquement ce séminaire, 12 crédits si vous suivez l’ensemble du cursus traumas complexes, dissociation et EMDR (6 modules)
  • Pour bénéficier de ces crédits de formation continue, l’association EMDR France demande une cotisation de 10 € par participant par jour. Vous pourrez régler cette cotisation sur place par chèque au nom de l’association EMDR France ou en espèces.

Durée et horaires

Durée : 2 jours – 12h00

Horaires : à confirmer, donnés sous réserve de modification 

  • Vendredi  : de 9h30 à 13h00 (avec une pause de 20 mn de 11h20 à 11h40) et de 14h30 à 18h30  (avec une pause de 20 mn de 16h30 à 16h50)
  • Samedi : de 9h00 à 12h30  (avec une pause de 20 mn de 10h30 à 10h50) et de 14h00 à 17h00  (avec une pause de 20 mn de 15h30 à 15h50)

Suivant les lieux de formation, l’accueil sera réalisé par un membre de l’équipe administrative ou l’intervenant.

Lieu    

FIAP – 30, rue Cabanis – 75014 Paris.

Plan d’accès Paris et informations détaillées ici

Modalités d’inscription

Les inscriptions se font au plus tard 1 mois avant  le séminaire.

Le nombre de places étant limité, nous vous conseillons de vous inscrire au plus tôt.

Inscription par courrier : il vous suffit de renvoyer le bulletin d’inscription complété, accompagné du réglement. Certains séminaires nécessitent de fournir des documents complémentaires qui sont précisés sur le bulletin d’inscription. Le bulletin d’inscription se trouve ci-dessous.

Inscription en ligne : il vous suffit de compléter le formulaire d’inscription en ligne ci-dessous (à la fin de cette page)

Les participants reçoivent une confirmation d’inscription.

Validation et attestation

La validation du séminaire nécessite la présence et la participation active à l’ensemble du programme.

Une attestation de présence est remise aux participants à la fin du séminaire.

Un questionnaire d’évaluation sera complété à l’issue de la formation.

Conditions financières

Les inscriptions se font au plus tard 1 mois avant  le séminaire.

Le nombre de places étant limité, nous vous conseillons de vous inscrire au plus tôt.

Un tarif préférentiel est proposé pour les inscriptions faites plus de 3 mois avant.

Inscription dans le cadre du cursus traumas complexes, dissociation et EMDR

Les participants qui s’inscrivent pour les 6 modules de ce cursus de formation bénéficient d’une réduction de 60 € par module, soit un total de 360 euros pour les 6 modules.

Inscription pour ce séminaire seul

Prise en charge individuelle :

  • inscriptions au plus tard 3 mois avant le séminaire : 455 € (tarif 2016)
  • inscriptions entre 3 et 1 mois avant le séminaire : 495 € (tarif 2016)

Prise en charge par une personne morale : 590 € (tarif 2016).

Les participants souhaitant faire prendre en charge leur séminaire par une structure mentionnent le nom et les coordonnées de celle-ci sur le bulletin d’inscription. Une demande d’inscription est envoyée par la structure concernée à l’Institut Français d’EMDR. Les documents administratifs nécessaires seront transmis directement à la structure concernée.

Les tarifs comprennent : l’enseignement pédagogique, les documents pédagogiques, les pauses café. Ils ne comprennent pas : l’hébergement, le transport, les repas, la cotisation demandée par l’association EMDR France pour bénéficier de crédits de formation continue : 10 € par participant par jour. Vous pourrez régler cette cotisation sur place par chèque au nom de l’association EMDR France ou en espèces.

Les règlements peuvent être effectués par chèque – libellé à l’ordre de l’Institut Français d’EMDR – par virement ou en espèces.

Pour les tarifs préférentiels proposés pour les inscriptions faites plus de 3 mois avant les séminaires : la date retenue pour l’application du tarif préférentiel est le cachet de la poste figurant sur l’enveloppe contenant le dossier complet (bulletin d’inscription, documents demandés et règlement).

Un paiement fractionné est possible, moyennant des frais de 20 €. Les dates de mise en paiement seront indiquées au verso des chèques. Les chèques doivent être envoyés avec votre dossier d’inscription. La totalité du règlement devra être encaissée avant la date de la formation.

Vous trouverez les informations concernant les conditions d’annulations dans les conditions générales.

Brochure et bulletin d’inscription

Fiche seminaire – liotti – octobre 2016

Bulletin inscription 2016-2017

Inscription en ligne

Inscription pour ce module : inscription en ligne

Certification qualité VeriSelect

certification qualité pour l'Institut Français d'EMDREssentia Conseils – Institut Français d’EMDR bénéficie d’une certification qualité VeriSelect Formation Professionnelle qui vous garantit une réponse aux critères qualité qui sont demandés par les organismes financeurs (OPCA, Etat, Régions et Pôle Emploi) et donc de pouvoir bénéficier de leurs financements.

Certificat n° FR032988-1, Affaire n° 6380984, certification depuis le 5 décembre 2016.

certification-qualite-veriselect-de-linstitut-franc%cc%a7ais-demdr

Bibliographie

Bowlby, J. (1982). Attachment and Loss, Vol. 1, 2nd ed. New York: Basic Books.

Cantor, C. (2005). The evolution of post-traumatic stress. New York: Routledge.

Dutra, L., Bureau, J.F., Holmes, B., et al. (2009). Quality of early care and childhood trauma : A prospective study of developmental pathways to dissociation. Journal of nervous and mental disease, 197, 383-390.

Lichtenberg, J. D. (1989). Psychoanalysis and motivation. Hillsdale, NJ: The Analytic Press.

Liotti, G. (1992). Disorganized/ disoriented attachment in the etiology of the dissociative disorders. Dissociation, 5, 196-204.

Liotti, G. (2004). Trauma, dissociation and disorganized attachment: Three strands of a single braid. Psychotherapy: Theory, research, practice, training, 41, 472-486.

Liotti, G. (2006). A model of dissociation based on attachment theory and research. Journal of trauma and dissociation, 7, 55-74.

Liotti, G. (2009). Attachment and dissociation. In P.F. Dell & J.A. O’Neill (Eds.), Dissociation and the dissociative disorders: DSM-V and beyond (pp. 53-66). New York: Routledge.

Liotti, G. (2011). Attachment disorganization and the clinical dialogue: Theme and variations. In J. Solomon & C. George (Eds.), Disorganized attachment and caregiving (pp.383-413). New York: The Guilford Press.

Liotti, G. & Farina, B. (2011). Sviluppi traumatici. Milano: Raffaello Cortina Editore.

Lyons-Ruth, K. (2003). Dissociation and the parent-infant dialogue: A longitudinal perspective from attachment research. Journal of the American Psychoanalytic Association, 51, 883-911.

Lyons-Ruth, K., Dutra, L., Schuder, M.R., & Bianchi, I.(2006). From Infant Attachment Disorganization to Adult Dissociation: Relational Adaptations or Traumatic Experiences? Psychiatric Clinics of North America, 29 (1), 63-71.

Main, M., & Morgan, H. (1996). Disorganization and disorientation in infant Strange Situation

behavior: Phenotypic resemblance to dissociative states? In L. Michelson & W. Ray (Eds.), Handbook of dissociation (pp.107-137). New York: Plenum Press.

Ogawa, J. R., Sroufe, L.A., Weinfield, N.S., Carlson, E.A., & Egeland, B. (1997). Development and

the fragmented self: Longitudinal study of dissociative symptomatology in a nonclinical sample. Development and Psychopathology, 9, 855-879.

Panksepp, J. (1998). Affective neuroscience: The foundations of animal and human emotions. Oxford: Oxford University Press.

Schore, A.N. (2009). Attachment trauma and the developing right brain: origins of pathological dissociation. In P.F. Dell & J.A. O’Neill (Eds.), Dissociation and the dissociative disorders: DSM-V and beyond (pp. 107-141). New York: Routledge.

Van der Hart, O., Nijenhuis, E., & Steele, K. (2006). The haunted self. New York: Norton. Pour la traduction française: Le Soi Hanté. Bruxelles: Ed. De Boeck.

Enregistrer

Pour cette formation, très demandée, nous avons testé pour la première fois, la diffusion simultanée dans une seconde salle.

img_0403

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *