Prendre en charge les auteurs de violences et leurs victimes en psychotraumatologie : deux approches complémentaires

Prendre en charge les auteurs de violences et leurs victimes en psychotraumatologie : deux approches complémentaires

Vendredi 13 et samedi 14 mai 2016

Joanna Smith et Eric Binet aborderont la prise en charge des auteurs de violences sexuelles, condamnés par la justice d’une part, ainsi que celle des personnes souffrant d’un syndrome de Munchhausen par procuration et leurs  victimes d’autre part. A travers ces deux jours, ces formateurs nous apprennent comment les troubles dissociatifs apparaissent chez les auteurs de violences, tant masculins que féminins, et quels sont les principes qui les guident dans la leur prise en charge, ainsi que celle des victimes.

Auteurs de violences et dissociation, avec Joanna Smith

Du fait de la forte propension à la dissociation chez les auteurs de violences, il est souvent particulièrement difficile d’accéder aux parties à l’origine de leurs passages à l’acte violents, notamment en entretien individuel. Cette formation permettra aux participants d’être sensibilisés aux caractéristiques qu’il peut être utile de rechercher et d’observer dans cette population afin de comprendre le fonctionnement sous-jacent aux passages à l’actes violents et d’évaluer le risque. Seule une telle évaluation, fine et spécifique, permettra de mettre en place une prise en charge adaptée, permettant l’intégration du travail sur les antécédents de carences ou de trauma sans nier la réalité des risques de violences ou la gravité des passages à l’acte perpétrés par le passé. Les principaux mécanismes à l’oeuvre (identification à l’agresseur, mécanismes pervers, distorsions cognitives favorisant les passages à l’acte…) seront relus sous l’angle de la dissociation. Nous évoquerons les intérêts et les limites de la prise en charge en EMDR auprès de cette population (stabilisation, risques dissociatifs, bénéfices possibles) et illustrerons par des cas cliniques et vidéo l’intérêt du travail sur les traumas et carences précoces, notamment à partir de l’ICV (intégration du Cycle de la Vie).

Intervenir dans les cas de syndrome de Munchausen par procuration (SMPP) avec l’EMDR 

Parmi les situations traumatiques, les mouvements dissociatifs sur lesquels un praticien EMDR intervient, les traumatismes de l’enfance ou de la petite enfance sont parfois singuliers tant les fondements symptomatiques peuvent être nombreux. Aussi, que l’on soit du côté des auteurs ou des victimes, nul doute que le SMPP figure en bonne place des traumatismes complexes en EMDR. Le passé de violences médicales rend de fait tout suivi thérapeutique potentiellement déstabilisant pour ces personnes. Cette journée sera donc l’occasion de mieux comprendre cette forme de violence intra-familiale dans le cadre de la thérapie EMDR à travers des exemples cliniques. Il y sera avant tout question des caractéristiques du SMPP à la lumière des théories de la dissociation et de l’attachement, comme de la nécessité de créer une alliance thérapeutique bénéficiant de méthodes de traitement inspirée du modèle TAI.

Ce séminaire est proposé dans le cadre du cursus Traumas complexes, dissociation et EMDR. Il peut également être suivi indépendamment du cursus.

 Objectifs

Auteurs de violences et dissociation

  • Savoir observer et écouter un patient en identifiant les caractéristiques pouvant l’amener à être à risque de violences
  • Savoir aider un patient ayant une problématique de violences à en parler et lever la honte
  • Comprendre les liens entre antécédents de traumas, problématique de violences et dissociation
  • Connaître le cadre de l’obligation de soins et les principaux dispositifs de prises en charge recommandés contre la récidive
  • Connaître l’intérêt et les risques des prises en charge des antécédents de traumas auprès de ces patients, notamment en EMDR et ICV

Intervenir dans les cas de syndrome de Munchausen par procuration (SMPP) avec l’EMDR 

  • Evaluer précisément les facteurs diagnostics du SMPP comme les éléments dissociatifs spécifiques des patients victimes pendant leur enfance / auteur de SMPP.
  • Appréhender les ambiguïtés d’aujourd’hui autour de nos représentations sur les violences à Enfant, aux tout-petits
  • Se familiariser aux hypothèses issues de la théorie de la dissociation et de la théorie de l’attachement pour comprendre le SMPP
  • Permettre d’identifier les principales dimensions à considérer dans un traitement EMDR du SMPP à travers le modèle TAI
  • Améliorer l’alliance thérapeutique en EMDR sans activer les souffrances traumatiques passées
  • Examiner les résonances affectives du thérapeute liées aux situations de violences concernant la sphère thérapeutique.

Méthodologie / Moyens pédagogiques

  • Apports théoriques
  • Articles
  • Vidéos ou / et jeux de rôle

Publics / Pré-requis

  • Praticiens EMDR certifiés
  • Praticiens EMDR en cours de formation, avec un niveau 1 théorique effectué

Le nombre de participant est fixé à : 30 à 70 participants

Programme

Chaque journée commence par : Accueil – Rappel des objectifs – Présentation du programme – Recueil des attentes

Auteurs de violences et dissociation

  • Evaluation des auteurs de violences : approche psychopathologique, psycho-criminologique et psycho-sexologique
  • Techniques d’entretien facilitantes et levée de la honte
  • Caractéristiques psychopathologiques des auteurs de violences et éclairage par la notion de dissociation
  • Cadre du suivi : travailler avec l’obligation de soins
    Suivis individuels / prises en charge de groupe, de couple, de familles
  • Prévention de la récidive et évaluation du risque
  • L’histoire traumatique des auteurs de violences : mythe ou réalité?
  • L’EMDR dans la prise en charge des auteurs de violences : stabilisation, risques dissociatifs, bénéfices possibles
  • Les carences précoces : illustration du travail possible par l’ICV (Intégration du Cycle de la Vie)

Intervenir dans les cas de syndrome de Munchausen par procuration (SMPP) avec l’EMDR 

  • Du concept de Syndrome de Munchausen à celui de Syndrome de Munchausen Par Procuration
    • Généralités, histoire et définitions du SMPP
    • Critères diagnostics et différentes formes
    • Dimension psycho-sociale, médicale et judiciaire
  • La clinique du Syndrome de Munchausen Par Procuration
    • SMPP clinique de l’attachement
    • SMPP clinique de la dissociation
    • Recensement des difficultés dans les prises en charge du SMPP
  • Précautions en thérapie EMDR pour un traitement intégratif en cas de SMPP
    • Indications et contre-indications en cas de SMPP
    • Psychopédagogie et stratégies de stabilisation
    • Spécificités autour de l’élaboration d’un plan de traitement
    • Recueil et exploration des cibles pour une désensibilisation EMDR
  • Les protocoles spécifiques en EMDR personnalisés en cas de SMPP

Intervenant

Prendre en charge les auteurs de violences et leurs victimes en psychotraumatologie : deux approches complémentaires

Joanna Smith Psychologue clinicienne, psychothérapeute, praticienne de la thérapie EMDR et formatrice en Intégration du Cycle de la Vie (ICV), Joanna Smith a travaillé 15 ans à l’Antenne de Psychiatrie et de Psychologie Légales (Dr Coutanceau, Hauts-de-Seine) auprès d’auteurs de violences et de victimes de traumas. Elle exerce en libéral à Paris et se spécialise dans la prise en charge des victimes de carences et de traumas, notamment précoces, des auteurs de violences et des personnes présentant des troubles dissociatifs. Elle a co-dirigé chez Dunod, avec Roland Coutanceau, les ouvrages : La violence sexuelle (2010), Violence et famille (2011), Trauma et résilience (avec Samuel Lemitre, 2012), Troubles de la personnalité (2013), Violences aux personnes (2014), Violences psychologiques (2014) et Changement et psychothérapie (2015). Elle enseigne la psychologie à l’Ecole de Psychologues Praticiens et à l’Université Paris V René Descartes. (en savoir plus sur Joanna Smith)

Prendre en charge les auteurs de violences et leurs victimes en psychotraumatologie : deux approches complémentairesEric Binet est formateur, psychologue clinicien, praticien EMDR Europe certifié, Docteur en Sciences de l’Education, chargé de cours à l’Université Paris V. Il intervient depuis plus de quinze ans en formation continue dans le champ de la protection de l’enfance. Il est l’auteur de nombreuses publications. Avec une expérience à l’Aide Sociale à l’Enfance en foyer d’accueil d’urgence, en service PMI, en Service d’Orientation Spécialisé dans une association de protection de l’enfance, il exerce actuellement en libéral à Paris.

Crédits de formation continue 

Commission de Formation Continue de l’association EMDR France : 12 crédits

Durée et horaires

Durée : 2 jours – 12 heures.

Horaires :

  • Vendredi  : de 9h30 à 13h00 (avec une pause de 30 mn) et de 14h30 à 18h30  (avec une pause de 30 mn)
  • Samedi : de 9h00 à 12h30  (avec une pause de 30 mn) et de 14h00 à 17h00  (avec une pause de 30 mn)

Suivant les lieux de formation, l’accueil sera réalisé par un membre de l’équipe administrative ou l’intervenant.

Lieu    

Le séminaire  » Prendre en charge les auteurs de violences et leurs victimes en psychotraumatologie : deux approches complémentaires  » est organisé au FIAP – 30, rue Cabanis – 75014 Paris.

Plan d’accès Paris et informations détaillées ici

Modalités d’inscription

Les inscriptions se font au plus tard 1 mois avant  le séminaire.

Le nombre de places étant limité, nous vous conseillons de vous inscrire au plus tôt.

Inscription par courrier : il vous suffit de renvoyer le bulletin d’inscription complété, accompagné du réglement. Certains séminaires nécessitent de fournir des documents complémentaires qui sont précisés sur le bulletin d’inscription. Le bulletin d’inscription se trouve ci-dessous.

Inscription en ligne : il vous suffit de compléter le formulaire d’inscription en ligne, qui se trouve en bas de cette page.

Les participants reçoivent une confirmation d’inscription.

Validation et attestation

La validation du séminaire  » Prendre en charge les auteurs de violences et leurs victimes en psychotraumatologie : deux approches complémentaires  » nécessite la présence et la participation active à l’ensemble du programme.

Une attestation de présence est remise aux participants à la fin du séminaire.

Un questionnaire d’évaluation sera complété à l’issue de la formation.

Conditions financières

Les inscriptions pour la formation  » Prendre en charge les auteurs de violences et leurs victimes en psychotraumatologie : deux approches complémentaires  » se font au plus tard 1 mois avant  le séminaire.

Le nombre de places étant limité, nous vous conseillons de vous inscrire au plus tôt.

Un tarif préférentiel est proposé pour les inscriptions faites plus de 3 mois avant.

Inscription dans le cadre du cursus traumas complexes, dissociation et EMDR

Les participants qui s’inscrivent pour les 6 modules de ce cursus de formation bénéficient d’une réduction de 60 € par module, soit un total de 360 euros pour les 6 modules.

Inscription dans le cadre de la formation en Psychotraumatologie

Les infos sont ICI avec un tarif préférentiel si vous vous inscrivez pour les 6 modules de cette formation.

Inscription pour ce séminaire seul

Prise en en charge individuelle pour la formation Prendre en charge les auteurs de violences et leurs victimes en psychotraumatologie : deux approches complémentaires:

    • pour les inscriptions au plus tard 3 mois avant le séminaire : 455 € (tarif 2016)
    • pour les inscriptions entre 3 et 1 mois avant le séminaire : 495 € (tarif 2016)

Prise en charge par une personne morale pour la formation Prendre en charge les auteurs de violences et leurs victimes en psychotraumatologie : deux approches complémentaires : 590 € (tarif 2016).

Les participants souhaitant faire prendre en charge leur séminaire  » Prendre en charge les auteurs de violences et leurs victimes en psychotraumatologie : deux approches complémentaires  » par une structure s’inscrivent au titre de la formation continue et mentionnent le nom et les coordonnées de celle-ci sur le bulletin d’inscription. Une demande d’inscription est envoyée par la structure concernée à l’Institut Français d’EMDR. Les documents administratifs nécessaires seront transmis directement à la structure concernée.

Les tarifs comprennent : l’enseignement pédagogique, les documents pédagogiques, les pauses café. Ils ne comprennent pas : l’hébergement, le transport, les repas.

Les règlements peuvent être effectués par chèque – libellé à l’ordre de l’Institut Français d’EMDR – par virement ou en espèces.

Pour les tarifs préférentiels proposés pour les inscriptions faites plus de 3 mois avant les séminaires : la date retenue pour l’application du tarif préférentiel est le cachet de la poste figurant sur l’enveloppe contenant le dossier complet (bulletin d’inscription, documents demandés et règlement).

Un paiement fractionné est possible, moyennant des frais de 20 €. Les dates de mise en paiement seront indiquées au verso des chèques. Les chèques doivent être envoyés avec votre dossier d’inscription. La totalité du règlement devra être encaissée avant la date de la formation.

Vous trouverez les informations concernant les conditions d’annulation dans les conditions générales.

Brochure et bulletin d’inscription

Fiche seminaire – eric et joanna – mai 2016

Bulletin inscription Séminaires

Conditions générales

Inscription en ligne

Inscription pour ce module  » Prendre en charge les auteurs de violences et leurs victimes en psychotraumatologie : deux approches complémentaires  » : c’est ici

Certification qualité VeriSelect

certification qualité pour l'Institut Français d'EMDREssentia Conseils – Institut Français d’EMDR bénéficie d’une certification qualité VeriSelect Formation Professionnelle qui vous garantit une réponse aux critères qualité qui sont demandés par les organismes financeurs (OPCA, Etat, Régions et Pôle Emploi) et donc de pouvoir bénéficier de leurs financements.

Certificat n° FR032988-1, Affaire n° 6380984, certification depuis le 5 décembre 2016.

certification-qualite-veriselect-de-linstitut-franc%cc%a7ais-demdr

Bibliographie

Joanna Smith

  • —BALIER C. (1996). Psychanalyse des comportements sexuels violents, PUF, Paris.
  • BECKER-BLEASE & FREYD (2007). Dissociation and memory for perpetration among convicted sex offenders, in K. Quina & L.S. Brown, Trauma and dissociation in convicted offenders, Haworth Press, USA.
  • —COUTANCEAU R. & SMITH J. (2010). La violence sexuelle, Dunod, Paris.
  • —COUTANCEAU R. & SMITH J. (2011). Violence et famille, Dunod, Paris.
  • COUTANCEAU R. & SMITH J. (2014). Violences aux personnes, Dunod, Paris.
  • —DE BEAUREPAIRE C. & HAOUR F. (2011), « La thérapie EMDR dans la prise en charge des auteurs de violences sexuelles sur des enfants : intérêts et questions à propos d’un cas », La lettre du psychiatre, VII, 4-5-6, p. 170-174.
  • MOSKOWITZ A. & EVANS C. (2009). Peritraumatic dissociation and amnesia in violent offenders in in P.F. Dell & J.A. O’Neil (2009). Dissociation and the dissociative disorders. New York, Routledge 197-208
  • PACE P. (2014), Pratiquer l’ICV. Dunod, Paris
  • —RICCI R. J. (2006). Trauma resolution using EMDR with an incestuous offender. Clinical Case Studies, 5 (3): 248-265.
  • RICCI R. J., CLAYTON C. A., SHAPIRO F. (2006) Some effects of EMDR on previously abused child molesters : theoretical reviews and preliminary findings. The Journal of Forensic Psychiatry and Psychology, 17 (4): 538-562.
  • —SMITH J. & SILVESTRE M. (2012). Thérapie EMDR des auteurs de violences, in Coutanceau R.,
  • Smith J. & Lemitre S., Trauma et résilience, chap. 37, Dunod, Paris.
  • Ressources et soutien : CRIAVS / CERIAVSIF, CRIPS
  • Colloque 1er octobre 2016 à Paris : psychothérapie de la dissociation

Eric Binet

  • Annequin D. (2010), « Syndrome de Munchausen Par procuration », Arch Ped, 17, 644.
  • Binet E, Danon G, Le Nestour A . (1998) « Difficultés rencontrées dans les prises en charge thérapeutiques et/ou sociales de situations familiales caractérisées par un syndrome de Munchausen par procuration ». Les Cahiers de l’AFIREM , 32, 19-28.
  • Binet E, Weigel B. (1998), Le syndrome de Munchausen par Procuration: mères et médecins au-dessus de tout soupçon » Contraste, n°8, 1er semestre, 183-196.
  • Binet E, Weigel B, Danon G, Le Nestour A. (2000), « Le syndrome de Münchhausen par procuration, Essai de compréhension psychologique », Psychiatrie de l’Enfant, XLIII, 1, 55-108.
  • Binet E. (2001), « Le syndrome de Münchhausen Par Procuration : une nouvelle forme de dysparentalité transgénérationnelle » Devenir, 13, 2, 29-39.
  • Binet E. (2009), « Recourir à la loi dans le cas de syndrome de Münchausen par procuration : une solution face à des parents à l’abri de tout soupçon ? », in Temps psychique, temps judiciaire, Villerbu LM, Somat A, Bouchard C., Paris, L’Harmattan, p.317-25.
  • Binet E. (2015) Syndrome de Münchausen par procuration et EMDR : aider à la levée d’un paradoxe dissociatif, quand soigner n’est plus traiter, Congrès EMDR et dissociation, Metz.
  • Boon S, Steele K, Van Der Hart O. (2014), Gérer la dissociation d’origine traumatique, exercices pratiques pour patients et thérapeutes, Louvain-la-Neuve, De Boeck, 2014.
  • Bouden A, Krebs MO, Loo H, Olie JP. (1996), « Le syndrome de Münchhausen par procuration : un défi à la médecine », Presse Med, 25, 12, 567-569.
  • Chu J.A. Rebuilding Shattered Lives: Treating Complex PTSD and Dissociative Disorders, New York: John Wiley & Sons, 1998.
  • Criddle L. (2010) « Monsters in the Closet: Munchausen Syndrome by Proxy », CriticalCareNurse, 30, 6, 46-56.
  • Le Nestour A, Binet E. (1999) « Le syndrome de Münchhausen par procuration: maltraiter par excès de soin! », Enfance et Psy, n°8 « À table », 135-143.
  • Weigel B, Binet E. (2003) Prévenir le Syndrome de Münchhausen Par Procuration est-il possible? L’Information Psychiatrique, 79, 9, 811-816.

 

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *