Syndrome de Munchausen Par Procuration (SMPP) et EMDR

Un article Syndrome de Munchausen Par Procuration (SMPP) et EMDR, de Eric Binet, publié dans livre Pratique de la psychothérapie EMDR, Introduction et approfondissements pratiques et psychopathologiques, paru aux éditions Dunod

Introduction

Le Syndrome de Munchausen Par Procuration (SMPP), dans son traitement des victimes ou des auteurs, heurte tout thérapeute à des écueils relatifs aux fondements symptomatiques qui le caractérisent. Dans les cas les plus précoces (sans doute la majorité) l’ampleur des troubles dissociatifs associés nécessite, plus qu’une connaissance diagnostique du SMPP, une meilleure compréhension de la dimension paradoxale où se trouvent emprisonnées les personnes :le soin étant du registre de la maltraitance. Pour cette raison, pour la plupart des patients ayant vécu un SMPP pendant leur enfance, expérimenter une relation thérapeutique les entraîne inévitablement sur les premiers pas du temps du trauma, à la peur et au désespoir. De là, quelques recommandations au thérapeute EMDR pour s’orienter au mieux dans un traitement afin d’éviter la répétition du passé traumatique dans et par le soin.

Eric développe les points suivants dans cet article sur Syndrome de Munchausen Par Procuration (SMPP) et EMDR :

  • Rappels sur le Syndrome de Munchausen Par Procuration
  • Syndrome de Munchausen Par Procuration et états dissociatifs
  • Vignette clinique EMDR d’un adulte ayant vécu un SMPP enfant
  • SMPP et traitement EMDR : quelles spécificités ?
  • Bibliographie

Conclusion

L’enfermement morbide dans lequel se trouvent les personnes atteintes de SMPP se traduit par un long et pénible parcours thérapeutique. Seulement, à la différence des personnes présentant des troubles dissociatifs, ce parcours va de apir avec un parcours médicalisé souvent précoce et douloureux. Des aménagements sont donc nécessaires en thérapie EMDR pour éviter que la relation thérapeutique n’active trop fortement le sentiment d’insécurité y étant attaché depuis la petite enfance. Outre un temps de phase de préparation (phase 2) il est nécessaire de prolonger jusqu’à la création d’une alliance thérapeutique, le travail de désensibilisation est plus favorable s’il est chronologiquement référé à des déclencheurs du présent.

Acheter le livre Pratique de la psychothérapie EMDR

En savoir plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *