Faciliter un traitement bloqué : dépannage en EMDR

avec Joany Spierings

Vendredi 9 et samedi 10 mars 2012 – Paris

L’EMDR est une approche efficace, qui donne souvent de très bons résultats. Mais, il arrive que le processus bloque, qu’il ne fonctionne pas, voire même qu’il entraine des conséquences négatives.

Le séminaire permet de répondre aux questions suivantes : Quel est le problème ? Quelle en est la cause ? Comment peut-on débloquer le processus ? Quels sont les outils et stratégies qui peuvent être utilisés pour débloquer le processus ?

Joany Spierings identifiera  6 niveaux différents qui peuvent expliquer les problèmes et les échecs dans la pratique de l’EMDR :

1. Les raisons pour lesquelles les patients ne peuvent PAS résoudre le problème
2. La relation thérapeutique
3. La conceptualisation des cas
4. Le timing et les phases (stabilisation)
5. Le processus de l’EMDR
6. Les (Non-) Tissages Cognitifs

Objectifs 

L’objectif de ce séminaire est de permettre aux participants d’intervenir lorsque le processus de l’EMDR ne fonctionne pas : Quel est le problème ? Quelle en est la cause ? Comment peut-on débloquer le processus ?

Méthodologie / Moyens pédagogiques

Joany Spierings présentera un organigramme qui  permet aux thérapeutes d’identifier systématiquement les problèmes, des checklists, des exercices et des outils de screening.

Des exercices pratiques (30 %) permettront aux participants de mettre en pratique pendant le séminaire les outils enseignés.

La présentation de Joany Spierings est très vivante, avec de nombreux exemples et cas cliniques, afin que chaque participant puisse appliquer les enseignements dans sa pratique dès le lendemain.

Publics / Pré-requis

Praticiens EMDR certifiés ou en cours de formation (niveau 2 effectué).

De 30 à 70 participants.

Pré-programme

Préprogramme donné sous réserve de modification 

•  Les raisons pour lesquelles les patients ne peuvent PAS résoudre le problème

Tous les patients ne viennent pas en consultation pour résoudre leurs problèmes. Il existe plusieurs formes de bénéfices secondaires, comme des intérêts financiers ou des motifs narcissiques, qui peuvent jouer un rôle important.
Les participants recevront un outil pour repérer ces bénéfices secondaires :  « Les 47 raisons importantes et valables pour ne PAS résoudre le problème». Durant le séminaire, nous verrons comment motiver le patient à guérir. Il s’agit non seulement d’apprendre une attitude thérapeutique efficace, mais aussi des interventions concrètes pour les différentes formes de bénéfices secondaires (au travers d’exercices pratiques en duo).

•  La relation thérapeutique

« Plus le patient est traumatisé, plus la relation thérapeutique est difficile ». Le patient emmène tous ses schémas maladaptatifs et ses croyances dysfonctionelles dans notre bureau et ceux-ci influencent les interactions avec le thérapeute et le déroulement du processus EMDR.
Nous parlerons des modes d’intéraction types chez les patients traumatisés et également des réactions de contretransfert : thérapeutes qui perdent toute énergie, qui sont irrités ou qui sont insécurisés par le patient. Des exercices pratiques en duo permettront aux participants d’apprendre comment reconnaître, réparer et prévenir ces pièges.

•  La conceptualisation de cas

Quand on traite un trauma simple, il est assez facile de trouver les cibles à retraiter avec l’EMDR : le lien entre le symptôme et les expériences dans le passé est clair.
Avec le trauma complexe, il y a trop d’expériences négatives pour les traiter toutes. Isoler les souvenirs clés qui sont à la base des symptomes est vraiment un art. Il existe également des problèmes qui interfèrent avec le traitement EMDR et qu’il faut régler d’abord. La question qui se pose alors est : « Commencer avec quoi et continuer comment ? ».
Pendant ce séminaire, les participants apprendront et s’exerceront avec une méthode structurée pour construire pas à pas la conceptualisation de cas, qui servira comme point de départ pour le plan de traitement en EMDR.

•  Le timing et les phases dans le traitement (stabilisation)

Confronter le trauma a du sens uniquement quand on peut s’attendre à l’activation du système inné d’auto-guérison pour guérir le trauma. Faire une confrontation précoce (avant que le patient ait la capacité de maîtriser le trauma) peut entrainer une retraumatisation : le patient est alors envahi de nouveau par le souvenir. La personnalité du thérapeute joue un rôle important : certains sont trop prudents et ne feront jamais l’EMDR, d’autres commencent trop vite et le processus EMDR échoue.
Dans ce séminaire, les participants apprendront un outil intitulé « les trois tests » qui les aidera à  évaluer, à chaque moment de la thérapie, s’il faut stabiliser ou confronter. Nous évaluerons aussi les capacités de retraitement du patient, qui seront renforcées et élaborées avant la phase d’exposition de l’EMDR si nécessaire.
Les participants s’entraineront avec cet outil dans des petits groupes à partir de leurs propres cas.

•  Le processus de l’EMDR

Les modes d’intéraction des patients traumatisés influencent la relation thérapeutique et peuvent également empêcher le patient de jouer son rôle dans le processus EMDR : des caractéristiques ou spécificités des patients rendent alors plus difficile le déroulement du processus EMDR (peur de l’échec extrême, être trop conscient de soi-même, censurer ce qui vient, besoin de contrôle…).
Les participants apprendront des stratégies pour aider ces patients à entrer plus facilement dans le processus.

•  Tissages (Non-) cognitifs

Chez les patients qui ont subi des traumas complexes, le processus EMDR bloque et le thérapeute doit intervenir plus souvent. Il doit être plus actif en utilisant des « Tissages (cognitifs) ».
Pendant ce séminaire, nous parlerons de deux types de tissages :
1. Les tissages de processus, qui ont pour but de garder les patients dans leur fenêtre de tolérance (aux affects) pour que le processus de désensibilisation puisse continuer.
2. Les tissages de contenu, qui ont pour but de résoudre des blocages spécifiques que peuvent rencontrer les patients durant le retraitement.
Les participants s’exerceront dans les deux formes de tissages. Une boite à outils remplie de tissages utiles sera proposée : des tissages cognitifs, non-cognitifs, sensoriels, physiques, humoristes, symboliques, spirituels. Nous proposerons également beaucoup de méthaphores pour résoudre des blocages et des idées pour la psychoéducation.

Intervenants

Drs. Joany Spierings (1954) travaille depuis plus que 30 ans en tant que psychologue et psychothérapeute dans un centre de santé mentale et s’est spécialisée dans le trauma complexe et le deuil compliqué.
Elle travaille avec des patients sévèrement traumatisés et a développé des techniques de stabilisation et des adaptations de l’EMDR pour répondre aux besoins spécifiques de cette population. Elle est aussi superviseur dans le centre Riagg Rijnmond, à Rotterdam.
Elle est professeur dans une formation post-académique. Elle a fait des présentation  lors de plusieurs conférences EMDR au niveau national et européen.
Elle est impliquée dans l’EMDR depuis 1994, elle est superviseur expérimentée en EMDR, forme des superviseurs et est elle-même en formation de formateur EMDR.
Elle est membre fondateur de l’EMDR Europe et de l’association EMDR des Pays-Bas. Elle est aussi la vice présidente de l’Humanitarian Assistance Program, HAP-Europe.

nour-tracyLa traduction en français est assurée par Nour Tracy, psychologue, psychothérapeute, praticien EMDR, analyste transactionnelle certifiée et superviseur EMDR certifié (en savoir plus)

Crédits de formation continue 

Association EMDR France : Crédits de formation continue donnés par la Commission de Formation Continue de l’association EMDR France aux praticiens EMDR certifiés, généralement 1 heure = 1 crédit. Le séminaire permet d’obtenir 14 crédits.

Association EMDR – Belgique :  Le séminaire permet d’obtenir 14 crédits.

Horaires

Durée : 14 heures, dont 30% de pratiques.

Horaires :

Horaires du vendredi et du samedi : de 9h00 à 13h00 (avec un pause de 30 mn) et de 14h30 à 18h30 (avec une pause de 30 mn).

Lieu    

Le séminaire est organisé au FIAP – 30, rue Cabanis – 75014 Paris.

Plan d’accès Paris et informations détaillées ici

Modalités d’inscription

Les inscriptions se font au plus tard 1 mois avant  le séminaire.

Le nombre de places étant limité, nous vous conseillons de vous inscrire au plus tôt.

Inscription par courrier : il vous suffit de renvoyer le bulletin d’inscription complété, accompagné du réglement. Certains séminaires nécessitent de fournir des documents complémentaires qui sont précisés sur le bulletin d’inscription. Le bulletin d’inscription se trouve ci-dessous.

Inscription en ligne : il vous suffit de compléter le formulaire d’inscription en ligne, qui se trouve en bas de cette page.

Les participants reçoivent une confirmation d’inscription.

Validation et attestation

La validation du séminaire nécessite la présence et la participation active à l’ensemble du programme.

Une attestation de présence est remise aux participants à la fin du séminaire.

Conditions financières

Les inscriptions se font au plus tard 1 mois avant  le séminaire.

Le nombre de places étant limité, nous vous conseillons de vous inscrire au plus tôt.

Un tarif préférentiel est proposé pour les inscriptions faites plus de 3 mois avant.

Tarif individuel (TTC) :

    • pour les inscriptions au plus tard 3 mois avant le séminaire : 455 € (tarif 2012)
    • pour les inscriptions entre 3 et 1 mois avant le séminaire : 495 € (tarif 2012)
    • réduction de 25% pour les participants qui ont suivi 2 ateliers ou séminaires avec notre institut en 2011 : 341,25 €

Tarif formation continue (TTC) : 590 € (tarif 2012).

Les participants souhaitant faire prendre en charge leur séminaire par une structure s’inscrivent au titre de la formation continue et mentionnent le nom et les coordonnées de celle-ci sur le bulletin d’inscription. Une demande d’inscription est envoyée par la structure concernée à l’Institut Français d’EMDR. Les documents administratifs nécessaires seront transmis directement à la structure concernée.

Les tarifs comprennent : l’enseignement pédagogique, les documents pédagogiques, les pauses café. Ils ne comprennent pas : l’hébergement, le transport, les repas.

Les règlements peuvent être effectués par chèque – libellé à l’ordre de l’Institut Français d’EMDR – par virement ou en espèces.

Pour les tarifs préférentiels proposés pour les inscriptions faites plus de 3 mois avant les séminaires : la date retenue pour l’application du tarif préférentiel est le cachet de la poste figurant sur l’enveloppe contenant le dossier complet (bulletin d’inscription, documents demandés et règlement).

Un paiement fractionné est possible, moyennant des frais de 20 €. Les dates de mise en paiement seront indiquées au verso des chèques. Les chèques doivent être envoyés avec votre dossier d’inscription. La totalité du règlement devra être encaissée avant la date de la formation.

Vous trouverez les informations concernant les conditions d’annulation dans les conditions générales.

Brochure et bulletin d’inscription

Fiche seminaire – Faciliter un traitement bloque

Bulletin inscription Séminaires

Conditions générales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *