Dissociation et dimension victimaire chez un pédophile : la thérapie EMDR peut-elle aider ?

Dissociation et dimension victimaire chez un pédophile : la thérapie EMDR peut-elle aider ?

Un article Dissociation et dimension victimaire chez un pédophile : la thérapie EMDR peut-elle aider ?, de Emmanuel Gaboraud, publié dans European Journal of Trauma & Dissociation, octobre 2018

Résumé :

Ce travail vise à amener des éléments de réflexion sur ce qu’il est possible de faire d’un point de vue thérapeutique avec des patients auteurs d’infractions à caractère sexuel. Nous discuterons dans un premier temps des différentes conceptions et propositions de « soins » à prodiguer à ce public dans le cadre d’une contrainte judiciaire. Nous analyserons ensuite l’intérêt de ce cadre pour faciliter la rencontre. Nous tenterons d’apporter des éclairages théoriques concis concernant l’EMDR et la mise en œuvre de son protocole standard afin de les rendre intelligibles pour les personnes n’y étant pas formées. Nous pourrons alors entreprendre un voyage au sein du processus thérapeutique menant un patient pédophile à une modification de la perception qu’il a de lui-même et à un changement de ses attirances. Changement que nous espérons pérenne.

Sommaire :

 

  • 1. Mais que peut-on bien faire d’un agresseur sexuel ?
  • 2. « Soigne-toi ! Sinon… » : de l’intérêt du soin sous contrainte
  • 3. Vous avez dit EMDR ?
  • 4. Une sortie de détention exemplaire… et des amours tourmentées
  • 5. Voyage dans le passé
  • 6. Et retour vers le futur
  • 7. Osons rêver
  • Déclaration de liens d’intérêts
  • Références

 

Lire l’article Dissociation et dimension victimaire chez un pédophile : la thérapie EMDR peut-elle aider ? complet en ligne

En savoir plus sur le thème Dissociation et dimension victimaire chez un pédophile : la thérapie EMDR peut-elle aider ? :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *