Mécanismes cérébraux impliqués dans le trouble de stress post-traumatique et dans sa rémission symptomatique

Mécanismes cérébraux impliqués dans le trouble de stress post-traumatique et dans sa rémission symptomatique

Sarah Boukezzi a réalisé une thèse Mécanismes cérébraux impliqués dans le trouble de stress post-traumatique et dans sa rémission symptomatique, sous la direction de Stéphanie Khalfa et de Eric Guedj

Résumé :

L’objectif de cette thèse a été de comprendre les mécanismes cérébraux associés aux symptômes du trouble de stress post-traumatique (TSPT), ainsi que les mécanismes cérébraux modulés par la disparition des symptômes, en utilisant la thérapie de désensibilisation et de retraitement de l’information par les mouvements oculaires (Thérapie EMDR). Cette thérapie associe rappel du traumatisme et stimulations bilatérales alternées (SBA). Premièrement, en utilisant l’IRM fonctionnelle (IRMf), nous avons mis en évidence une altération de l’activité fonctionnelle du système de récompense dans le TSPT, correspondant à une mobilisation déséquilibrée des processus motivationnels cognitifs et hédoniques (étude 1). Deuxièmement, par l’intermédiaire d’une étude en IRMf au repos, nous avons montré que les patients présentent des altérations de connectivité fonctionnelle entre un réseau neuronal impliqué dans les processus mnésiques et émotionnels, et un réseau neuronal impliqué dans les processus attentionnels (étude 2). Troisièmement, nous avons montré que les structures initialement altérées par la pathologie évoluent après rémission symptomatique, suggérant un rétablissement des altérations neuronales induites par le stress chronique (étude 3). Enfin, nous avons montré que les SBA employées dans la thérapie EMDR facilitent l’extinction de la peur ainsi que la récupération de cette extinction au sein d’un groupe de volontaires sains (étude 4). Ainsi, ces travaux offrent de nouvelles perspectives en termes de modélisation de la pathologie, et offre de nouvelles pistes de réflexion quant à la prise en charge thérapeutique de ce trouble.

Thèse soutenue le 20-02-2017, à Aix-Marseille , dans le cadre de Ecole Doctorale Sciences de la Vie et de la Santé (Marseille) , en partenariat avec Institut de Neurosciences de La Timone (laboratoire).

Le président du jury était Marion Trousselard. Le jury était composé de Marion Trousselard, Philippe Birmes, Wissam El-Hage. Les rapporteurs étaient Philippe Birmes, Wissam El-Hage.

En savoir plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *