Maladies cardiovasculaires et EMDR

Maladies cardiovasculaires et EMDR

Un article Maladies cardiovasculaires et EMDR , de Cyril Tarquinio, Pascale Tarquinio, Laura Vismara, publié dans livre Pratique de la psychothérapie EMDR, Introduction et approfondissements pratiques et psychopathologiques, paru aux éditions Dunod

Introduction

Il nous a semblé important de consacrer un chapitre à la problématique de la prise en charge des malades atteints par les MCV avec la psychothérapie EMDR. La perspective sera d’envisager les MCV à travers les conséquences psychologiques qu’elles imposent aux malades. Aussi, après avoir posé la problématique des MCV dans leur ensemble nous focaliserons plus spécifiquement notre attention sur la prise en charge des conséquences psychologiques de l’infarctus du myocarde. Puis nous présenterons une proposition de prise en charge intégrative, où I’EMDR trouve une place pertinente.

Les auteurs développent les points suivants dans cet article sur les Maladies cardiovasculaires et EMDR :

  • Psychothérapie des maladies cardiovasculaires
  • Prise en charge précoce d’un infarctus du myocarde
  • Bibliographie

Conclusion

Les patients touchés par les MCV se retrouvent souvent démunis face à ce que leur impose la maladie sur le plan psychique et psychologique. Bien que nous ayons fait le choix de l’infarctus du myocarde dans ce chapitre, les apports proposés pourront sans aucune difficulté s’ajuster à toutes les problématiques cardio-vasculaires (hypertension artérielle, angor, insuffisance cardiaque…). Ce chapitre nous permet d’illustrer l’intérêt de l’EMDR dans la prise en charge des MCV grâce à la fois à sa souplesse d’utilisation, puisqu’il est possible de prendre en charge à la fois l’urgence spécifique de l’incident cardiaque, ainsi que le patient dans toutes les phases de sa maladie et de son parcours médical. Quoiqu’il en soit, ici encore la psychothérapie EMDR trouvera toute sa pertinence dès lors qu’elle saura s’adapter au contexte et à ia spécificité de la maladie, ainsi qu’à la réalité du malade. C’est au fond cette souplesse qu’impose à chaque psychothérapeute les maladies chroniques de manière générale et les MCV de façon plus spécifique.

Acheter le livre Pratique de la psychothérapie EMDR

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *