TCC et psychologie positive

Une intervention sur le thème TCC et psychologie positive, de Rébecca Shankland, psychologue, maitre de conférence, au Laboratoire interuniversitaire de psychologie, de l’Université Pierre Mendes France, de Grenoble

Dans cette intervention, Rébecca Shankland aborde le thème de la psychopathologie et le fonctionnement positif.

Elle précise que la psychologie positive permet de :

  • dépasser la réduction des affects négatifs,
  • de promouvoir l’utilisation des forces déjà présentes (focalisation sur les compétences)
  • l’espoir et l’optimisme – on se fixant des objectifs, en réinterprétant les difficultés en terme de processus présents chez tout individu, avec des exercices d’amorçage.
  • d’augmenter les expérience de flux : le temps passé en flux prédit le niveau général d’affectivité positive (Adlai-Gail, 1994)
  • de développer la pleine conscience
  • de gérer les situations non contrôlables : contrôle secondaire, recherche de bénéfices, idnetification de sens, accaptaion
  • de donner du sens, qui augmente l’implication (Karwosky et all 2006)
  • de faire appel à l’humour, qui réduit le risque de troubles anxieux et dépressifs (Nezu et al. 1988)
  • d’encourager l’activité physique, efficace pour générer des affects positifs et réduire le risque de troubles anxieux et dépressifs (Blumenthal & Gullette, 2002)

Rébecca Shankland ajoute que la psychologie positive est efficace dans le traitement des syndromes résiduels et dans la prévention des rechutes dépressives. La PP peut être effectuée en individuel, en groupe ou auto-administré.

La psychologie positive s’appuie sur les IPP validées : forces de caractère, 3 choses positives, visite de gratitude et attention au moment présent.

Lire l’intervention TCC et psychologie positive en ligne

 

En savoir plus :

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *