Attentats : comment parvenir à relever la tête ?

Attentats : comment parvenir à relever la tête ?

Un article Attentats : comment parvenir à relever la tête ?, de Mylène Wascowiski, sur le site de Marie-Claire

extraits :

Vendredi 13 novembre 2015, les Parisiens ont été frappés en plein cœur. Malgré la souffrance, ils montrent aujourd’hui leur volonté de ne pas se laisser aller à la peur, de sortir, rire, vivre à nouveau. Mais relever la tête, même qu’un peu, reste difficile et douloureux. Romain Bourdu, psychologue spécialisé dans les questions du stress et du deuil, nous livre ses conseils.

(…)

Que dire à ses proches ? Comment se soutenir les uns les autres ?

Il y a des gestes tout simples comme prendre ses proches dans les bras, leur dire et leur montrer qu’on les aime, qu’ils sont importants pour nous.  Plus que jamais, on peut leur faire cadeau de petites attentions. L’être humain est un être social et un être de contact.

Ces gestes simples, mais essentiels ont de réels effets bénéfiques sur le corps humain. Au niveau biologique, ils favorisent la sécrétion de l’ocytocine, souvent appelée l’hormone de l’attachement, qui a la propriété intéressante de faire baisser le niveau de stress.

Cette irruption brutale de la mort dans notre quotidien nous rappelle la fragilité de la vie, mais aussi sa valeur. Cela peut être l’occasion de savourer plus pleinement les moments partagés en famille et entre amis. Ils sont précieux et lorsqu’on est pris dans notre routine quotidienne, on a tendance à l’oublier.

Que faire face à un proche qui s’isole ?

Il faut se montrer attentifs à ceux qui ont tendance à s’isoler, ne pas les laisser seuls. Il s’agit de se montrer disponible et à l’écoute, on peut les aider à mettre des mots sur ce qu’ils ressentent. Être inquiet, triste ou en colère est normal.

S’ils ont peur de sortir à l’extérieur, plutôt que de les laisser adopter des comportements d’évitement qui renforcent leur angoisse et les isolent, on peut leur proposer de les accompagner. De même, on peut se recueillir et rendre hommage ensemble. Il est aussi important et rassurant de partager des activités agréables, d’évoquer ce qui se passe de bien dans sa journée et de s’entraider. Ce sont ces petits rayons de soleil qui réchauffent le cœur et éclaircissent l’horizon.

Chez certains, ces évènements font ressurgir du passé des violences directement subies, comme un braquage ou un autre attentat, sous la forme de pensées intrusives. Si ces symptômes se poursuivent un suivi chez un psychologue formé à l’EMDR peut être bénéfique.

Différents dispositifs ont d’ailleurs été mis en place pour les familles des victimes et les témoins des attentats, que ce soit des lieux d’accueil ou des lignes d’écoute.

Lire l’article Attentats : comment parvenir à relever la tête ? complet sur le site de Marie Claire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *