Choisir ses représentations dans la relation d’aide au service de plus de confort et d’efficacité

Choisir ses représentations dans la relation d’aide au service de plus de confort et d’efficacité

Article Choisir ses représentations dans la relation d’aide au service de plus de confort et d’efficacité, d’Hélène Dellucci et Ferdinand Wolf, publié dans Thérapies Familiales, 2011/2, vol. 32, page 106.

Résumé

Choisir ses représentations dans la relation d’aide au service de plus de confort et d’efficacité. – Quelles représentations avons-nous des personnes que nous rencontrons ? Et quels effets ces représentations ont-elles sur la relation d’aide, le travail de réseau, la thérapie auprès d’une famille, d’un couple ou d’une personne ? La recherche en psychologie sociale nous fournit quelques réponses. La clinique systémique nous permet de transposer ces résultats dans les dispositifs que nous rencontrons, quels qu’ils soient. Quelles pistes pouvons-nous alors dégager, afin de faciliter la prise en charge de ceux dont les situations nous mettent le plus à mal ? Comment construire un cadre qui permette aux praticiens, qu’ils soient éducateurs, travailleurs sociaux, superviseurs ou thérapeutes, de choisir des représentations utiles pour la rencontre avec les personnes dont ils s’occupent ? Cet article propose entre autres des représentations sous forme d’hypothèses de travail a priori, permettant de guider la perception, la réflexion et l’intervention des professionnels vers plus de confort et d’efficacité.

Plan de l’article

  1. Introduction
  2. Représentation, croyance, hypothèse ?
  3. L’influence sociale, créatrice de réalité ?
    1. Les approches centrées sur les compétences
  4. Des hypothèses de travail utiles
  5. Vignette clinique : Antoine
  6. Discussion
  7. Conclusion

en savoir plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *