Cohérence cardiaque : respirer pour gérer le stress

Cohérence cardiaque : respirer pour gérer le stress

Article Cohérence cardiaque : respirer pour gérer le stress, publié sur le site fémininbio, le 21 février 2015, par Clotilde Poivilliers.

La cohérence cardiaque est une « nouvelle très vieille technique » basée sur les traditions les plus anciennes et les récentes découvertes en neurosciences.

Le cœur a un champ électro- magnétique puissant qui agit sur tous les organes et les fonctions du corps. Lorsqu’il atteint une fréquence spécifique (0,1 Hz), sa variabilité est à son maximum, il peut alors s’adapter de façon optimale à toutes les situations, accélérant si nécessaire pour nous permettre de faire face, et ralentissant pour que nous retrouvions rapidement le calme et l’équilibre.

La respiration pour réguler le coeur

Son fonctionnement étant indépendant de notre volonté, pour le mettre en cohérence, nous ne pouvons agir sur lui que par l’intermédiaire de notre respiration. La respiration… une précieuse alliée que nous avons « sous la main » au quotidien, jour après jour, tout au long de notre vie ! Autant l’utiliser comme outil de santé et de bien-être. Dans toutes les traditions et religions, elle est un moyen d’accéder à la paix intérieure, de réguler l’âme et l’esprit en augmentant le niveau de conscience et d’harmoniser le corps et toutes ses fonctions.

La cohérence cardiaque de la médecine et la psychologie occidentales…

La cohérence cardiaque permet de réguler les émotions, de gérer le stress et l’anxiété, de prévenir et traiter un ensemble de troubles et pathologies qui y sont liés (diabète, cholestérol, asthme, hypertension, dérèglements hormonaux, douleurs, problèmes de sommeil, addictions …). Au CHU de Lille, la cohérence cardiaque est un outil essentiel enseigné dans le cursus du Master de gestion des émotions, du stress et de l’anxiété.

L’équlibre interne de la médecine chinoise…

Le cœur est l’EMPEREUR : il a le rôle de « chef d’orchestre » du corps et, lorsqu’il est en cohérence, tous les organes et  systèmes, tels des instruments de musique bien dirigés, s’harmonisent et peuvent jouer de façon juste, la « symphonie du vivant ».

L’équilibre interne (homéostasie) est maintenu malgré les tempêtes émotionnelles et l’anxiété et la capacité d’adaptation à l’environnement extérieur (adaptabilité) est maximale.

Lire la suite de l’article Cohérence cardiaque : respirer pour gérer le stress

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *