Effets secondaires positifs dans le traitement du TSPT axé sur les traumatismes

Un article Effets secondaires positifs dans le traitement du TSPT axé sur les traumatismes : réduction des symptômes associés et amélioration de la régulation affective et structurelle, de Stingl, M., Hanewald, B., Kruse, J., & Sack, M. , publié dans Psychol Trauma.

Article publié en anglais – disponible en ligne sur le site de l’éditeur – accès payant

Résumé

Objectifs :
Les traitements axés sur les traumatismes tels que la désensibilisation et le retraitement des mouvements oculaires (EMDR) sont très efficaces pour réduire les principaux symptômes du trouble de stress post-traumatique (TSPT), par exemple, les souvenirs intrusifs et les flashbacks, l’hyper excitation et l’évitement.
De plus, la souffrance du TSPT s’accompagne souvent d’un ensemble plus large de comorbidités mentales et de plaintes telles que la dépression, les troubles anxieux ou la somatisation, et des capacités d’autorégulation perturbées.
Selon le modèle de traitement adaptatif de l’information (Shapiro, 2001), le traitement des souvenirs pathogènes peut aider non seulement à réduire les symptômes du TSPT, mais aussi les plaintes associées en plus.

Méthode :
Dans une étude de traitement de désensibilisation et de retraitement des mouvements oculaires de 116 patients souffrant de TSPT, nous avons ciblé l’évolution des symptômes supplémentaires et des compétences structurelles à l’aide de la Symptom Checklist-90 SCL-90, Beck Depression Inventory, Toronto Alexithymia Scale-20 et Hannover Selbstregulationsinventar dans une conception pré-post.

Résultats :
Les résultats ont montré qu’en plus de soulager les symptômes du TSPT, le traitement basé sur l’exposition des souvenirs pathogènes entraînait une diminution significative des symptômes d’accompagnement tels que la dépression, l’anxiété et la somatisation.
De plus, les patients ont amélioré leurs capacités structurelles en ce qui concerne la perception émotionnelle et la différenciation, le contrôle des impulsions, la tolérance à la frustration et la régulation de l’estime de soi.

Conclusion :
Les principaux symptômes du TSPT et les plaintes comorbides sont étroitement liés et peuvent être considérés comme un groupe de stress traumatique, qui s’accompagne de troubles importants de la régulation de soi et des émotions.
Par conséquent, les concepts de traitement devraient explicitement favoriser le traitement émotionnel et les capacités structurelles pour cibler entièrement les réponses au stress post-traumatique.

Déclaration d’impact clinique :
Compte tenu de la forte prévalence des comorbidités (par exemple, troubles affectifs, somatisation, anxiété) chez les patients souffrant de trouble de stress post-traumatique (TSPT), l’étude a observé les interconnexions et l’évolution des symptômes qui l’accompagnent après la thérapie de confrontation. Les résultats ont montré que l’atténuation de la symptomatologie du TSPT s’accompagne d’une réduction des plaintes comorbides en corrélation avec des améliorations de la régulation de soi et des émotions. Par conséquent, nous émettons l’hypothèse de l’existence d’un groupe de stress post-traumatique complet comprenant des déficiences significatives de l’autorégulation, ce qui peut causer le modèle plus large de symptômes au-delà des symptômes de base du TSPT. En conséquence, les concepts de traitement établis devraient explicitement favoriser le traitement émotionnel et les capacités structurelles pour réduire la détresse post-traumatique et cibler entièrement la détresse due à la dérégulation émotionnelle.

 

Lire l’article Effets secondaires positifs dans le traitement du TSPT axé sur les traumatismes : réduction des symptômes associés et amélioration de la régulation affective et structurelle complet en ligne

 

En savoir plus

Références de l’article Effets secondaires positifs dans le traitement du TSPT axé sur les traumatismes :

  •  auteurs : Stingl, M., Hanewald, B., Kruse, J., & Sack, M.
  • titre en anglais : Positive side effects in trauma-focusing PTSD treatment: Reduction of attendant symptoms and enhancement of affective and structural regulation
  • publié dans : Psychol Trauma.
  • doi :10.1037/tra0000700

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *