Efficacité de la thérapie EMDR sur l’intensité de la douleur et la détresse subjective des patients cancéreux

Un article Efficacité de la thérapie EMDR sur l’intensité de la douleur et la détresse subjective des patients cancéreux, de Abdi, N., Malekzadeh, M., Fereidouni, Z., Behnammoghadam, M., Zaj, P., Mozaffari, M. A., Salehi, Z., publié dans le Journal of EMDR Practice and Research

 

Article publié en anglais – disponible en ligne sur le site de l’éditeur – accès payant

(gratuit pour les membres d’EMDR France)

 

Résumé 

 

La présente étude a été menée pour étudier l’efficacité de la thérapie de désensibilisation et de retraitement des mouvements oculaires (EMDR) dans le traitement de la douleur et de la détresse subjective des patients atteints de cancer. 

 

Un essai contrôlé randomisé a été réalisé sur des patients atteints de cancer souffrant de douleurs cancéreuses modérées à sévères à Yasuj, en Iran, en 2019 et 2020. 

Soixante patients âgés de 30 à 60 ans qui remplissaient les critères d’inclusion ont été sélectionnés à l’aide d’une technique d’échantillonnage par consensus. 

Les patients ont été assignés au hasard à un traitement EMDR ou à des groupes témoins sur la base d’une répartition aléatoire des blocs. 

La thérapie EMDR a été administrée en six à huit séances quotidiennes d’une heure. 

Le groupe témoin a reçu le traitement standard fourni par l’hôpital. 

Une échelle numérique d’évaluation de la douleur (NRS) et l’échelle des unités subjectives de perturbation (SUDS) ont été utilisées pour évaluer la douleur et la détresse subjective avant et après l’intervention à chaque séance. 

 

Les données collectées ont été analysées par des statistiques descriptives, un test du chi carré et un test t indépendant à l’aide du progiciel statistique pour les sciences sociales (SPSS) version 24. 

 

L’intensité moyenne de la douleur et le score de détresse subjective dans le groupe expérimental avant et après l’intervention EMDR ont été significativement réduit (p <.001). 

Dans le groupe témoin, aucune diminution des scores NRS et SUDS ne s’est produite à aucun moment (p> 0,05). 

Les différences dans les scores de douleur entre les groupes étaient statistiquement significatives (p <.001). 

 

L’EMDR peut réduire efficacement et durablement la douleur et la détresse subjective ressenties par les patients atteints de cancer. Ainsi, l’EMDR est une option thérapeutique recommandée pour atténuer la douleur et la détresse subjective chez les patients atteints de cancer.

 

Lire l’article Efficacité de la thérapie EMDR sur l’intensité de la douleur et la détresse subjective des patients cancéreux complet en ligne

 

 

En savoir plus 

 

 

Références de l’article Efficacité de la thérapie EMDR sur l’intensité de la douleur et la détresse subjective des patients cancéreux :

 

  • auteurs : Abdi, N., Malekzadeh, M., Fereidouni, Z., Behnammoghadam, M., Zaj, P., Mozaffari, M. A., Salehi, Z.
  • titre en anglais : Efficacy of EMDR Therapy on the Pain Intensity and Subjective Distress of Cancer Patients
  • publié dans : Journal of EMDR Practice and Research, Vol 15, Issue 1
  • doi :10.1891/emdr-d-20-00036

 

Formation(s) : Prise en charge de la douleur et des maladies chroniques avec la thérapie EMDR

Dossier(s) : Dossier EMDR et maladies physiques – somatisation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *