Ejaculation rapide : une nouvelle piste thérapeutique avec l'EMDR

Ejaculation rapide : une nouvelle piste thérapeutique avec l’EMDR

Article Ejaculation rapide : une nouvelle piste thérapeutique avec l’EMDR, de Christophe Marx, publié dans la revue Médecine sexuelle, en janvier 2007.

Résumé : Cet article est le fruit d’une étude personnelle basée sur une technique psychothérapique nouvelle, l’Eye- Movement Desensitization and Reprocessing (EMDR), appliquée à la prise en charge de l’éjaculation précoce. Le protocole thérapeutique a comporté trois consultations d’une heure, à trois semaines d’intervalle environ, précédées d’une première consultation visant à expliquer la méthode et recevoir l’accord des patients. Parmi 11 cas traités, 8 ont vu s’améliorer leur sexualité (le critère d’amélioration était le passage à une durée de rapport intravaginal « acceptable » pour les deux partenaires, avec disparition de l’anticipation négative). Deux patients n’ont remarqué aucun changement. Le dernier a dû interrompre son traitement pour une raison non liée à celui-ci. Cette expérience pilote est encourageante, et encourage à poursuivre cette recherche sur un échantillon plus large de patients.

L’Eye-Movement Desensitization and Reprocessing (EMDR, en français « Désensibilisation et Retraitement par les Mouvements Oculaires »), est une approche thérapeutique nouvelle du Syndrome de Stress Post traumatique (PTSD). Cette méthode psychothérapique utilise la stimulation sensorielle des deux côtés du corps, soit par le mouvement des yeux, soit par des stimuli auditifs ou cutanés, pour induire une résolution rapide des symptômes liés à des traumaismes du passé. Elle prolonge le mouvement de recherche clinique et thérapeutique inaugurés par la psychanalyse, la thérapie cognitive comportementale, les traitements par exposition, la médecine humaniste, les thérapies systémiques et les psychothérapies brèves centrées sur la personne. L’EMDR a été créée à la fin des années 1980 à San Francisco. En 10 ans, elle est devenue l’un des modes de traitement psychothérapeutique du PTSD (ou ESPT : État de Stress Post-Traumatique) [1,2], qui a donné lieu au plus grand nombre d’études cliniques. La méthode se limite désormais à l’utilisation des mouvements oculaires. On pourrait aujourd’hui traduire son titre plus exactement par « Intégration Neuro-émotionnelle par les Mouvements Oculaires ».

Le protocole EMDR repose sur un ensemble de principes privilégiant fondamentalement une approche humaniste et intégrative de la médecine et de la santé : confiance dans la capacité d’auto-guérison propre à chacun, importance de l’histoire personnelle, approche centrée sur la personne, pouvoir restauré, importance de la relation corps-esprit, bien-être et amélioration des performances,… Plusieurs études avec groupe témoin ont démontré la remarquable efficacité de l’EMDR pour la résolution les états de stress post-traumatiques, autant chez les victimes de traumatismes civils (viols, accidents, deuils) que chez les vétérans de la guerre du Vietnam, ou les victimes de conflits dans les pays en voie de développement. La fondatrice de la méthode est la psychologue Francine Shapiro, de l’école de Palo Alto, qui a reçu le prix Sigmund Freud décerné conjointement par le Congrès Mondial de Psychothérapie et la ville de Vienne pour son travail [5]

Lire la suite de cette article Ejaculation rapide : une nouvelle piste thérapeutique avec l’EMDR en ligne

en savoir plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *