EMDR chez les patients bipolaires sous-syndromiques avec un passé d’événements traumatiques

EMDR chez les patients bipolaires sous-syndromiques avec un passé d’événements traumatiques

Un article sur le thème de l’EMDR chez les patients bipolaires sous-syndromiques avec un passé d’événements traumatiques : Une étude pilote randomisée et contrôlée, a été publié dans Psychiatry Research

Cette étude est la premier essai contrôlé randomisé concernant les patients bipolaires traumatisés. Les auteurs concluent que l’EMDR améliore le trauma et en particulier les symptômes affectifs, mettant au jour une possible propriété de l’EMDR de stabilisation de l’humeur.

Il s’agit d’une étude à petite échelle avec 20 patients bipolaires I ou II (DSM-IV), sans épisode affectif aigu récent (de moins de 3 mois), avec une bonne adhérence, une histoire de vie comprenant des événements traumatiques. Les critères d’exclusion de l’étude étaient une toxicomanie active, une maladie neurologique, des idées suicidaires, un DES avec un taux supérieur à 25 (car cela prend plus de temps si un patient est dissocié). Les patients retenus pour l’étude n’avaient jamais fait d’EMDR.

Les patients ont été répartis en deux groupes : 10 patients ont suivi le traitement habituel, 10 patients ont suivi une thérapie EMDR avec des thérapeutes EMDR espagnols, qui ont accepté de participer à cette étude bénévolement.

Les deux groupes étaient assez comparables. Les patients avaient toute une variété de traumas dont ils n’avaient jamais parlé (abus sexuels, kidnapping, mort soudaine d’un proche, négligence émotionnelle, conflit dans la famille…) survenus à n’importe quel âge de leur vie. Le premier épisode du déclenchement de la maladie et la première hospitalisation étaient souvent très traumatiques pour beaucoup d’entre eux.

Les thérapeutes EMDR ont utilisé un protocole EMDR standard, avec 13 à 16 séances d’EMDR, sur une durée de 3 mois.Un thérapeute unique a été attribué à chaque patient.

Auteurs : Patricia Novo, Ramon Landin-Romero, Joaquim Radua, Victor Vicens, Isabel Fernandez, Francisca Garcia, Edith Pomarol-Clotet, Peter J. McKenna, Francine Shapiro, Benedikt L. Amann

Résumé : Les événements traumatiques sont fréquents chez les patients bipolaires et peuvent aggraver l’évolution de la maladie. Les interventions psychothérapeutiques pour ces événements n’ont pas été étudiées jusqu’à présent. Vingt patients bipolaires (DSM-IV bipolaire I et II) présentant des états sous-syndromiques et un historique d’événements traumatiques ont été assignés au hasard pour suivre une thérapie EMDR (n = 10) ou le traitement habituel (n = 10). Le groupe ” EMDR” a reçu entre 14 et 18 sessions d’EMDR pendant 12 semaines. Les évaluations des symptômes affectifs, des symptômes de traumatisme et de l’impact des traumatismes ont été effectuées par un évaluateur en aveugle au départ, puis à 2 semaines, 5 semaines, 8 semaines, 12 semaines et à 24 semaines de suivi. Les patients du groupe “EMDR” ont présenté une amélioration statistiquement significative des symptômes de dépression et d’hypomanie, des symptômes du traumatisme et de l’impact des traumatismes par rapport au groupe ayant suivi le traitement habituel. Cet effet n’a été que partiellement maintenu dans l’impact des traumatismes au cours du suivi à 24 semaines. Cette étude pilote suggère que l’EMDR peut être une intervention efficace et sûre pour traiter l’humeur et les états sous-syndromiques chez les patients bipolaires traumatisés.

Les traumas des patients : Témoin d’agression physique, Agression physique, Agression sexuelle, Kidnapping, Cambriolage, Décès soudain d’un être cher, Accident

Groupe EMDR : Tous les patients ont été évalués par tous les thérapeutes afin de définir les cibles.

Abandons : 3 après l’enquête de référence/2 après la 4ème visite

  • 1 patient avec  DES avec un taux > 25
  • 2 patients se sont retirés au moment du consentement écrit, ils ont abandonné quand ils ont découvert qu’ils n’étaient pas dans le groupe traités avec l’EMDR.
  • 1 patient a été exclu pour des raisons éthiques et à cause d’un nouvel événement traumatique
  • 1 patient s’est retiré  avec consentement écrit après la 4ème visite (il appartenait au groupe suivant le traitement habituel).

lire l’article EMDR chez les patients bipolaires sous-syndromiques avec un passé d’événements traumatiques  (en anglais) en ligne

en savoir plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *