EMDR et vicariance du psychotraumatisme

Un chapitre EMDR et vicariance du psychotraumatisme, de Gabrielle Bouvier et Hélène Dellucci, publié dans le livre Aide Mémoire EMDR

Dans ce chapitre, les auteurs abordent deux grandes thématiques : De l’empathie à la blessure, avec une définition, les mécanismes à l’œuvre, la symptomatologie du traumatisme vicariant et les concepts reliés : burnout, fatigue compassionnelle, traumatisme secondaire, contre-transfert, et Prévenir et traiter – en nous proposant des pistes pour prévenir le traumatisme vicariant et un traitement du traumatisme vicariant.

Extraits

Selon le Larousse la définition du terme vicariant est : qui remplace quelque chose d’autre. Par extension, un traumatisme vicariant parle d’un traumatisme apparu chez une personne « contaminée » par le vécu traumatique d’une autre personne avec laquelle elle est en contact.

En 1990 Mc Cann et Pearlmann commencent à parler d’expériences traumatiques vécues par des thérapeutes travaillant avec des survivants. Ils arrivent à la conclusion qu’un traumatisme vicariant peut apparaître chez tout professionnel travaillant avec des personnes traumatisées.

L’empathie semble être fondamentale dans le mécanisme pouvant amener un traumatisme vicariant (Pearlman & Saakvitne, 1995). Dans sa description de l’empathie, Decety (2005) indique qu’elle comprend deux facteurs : « un partage affectif non conscient et automatique avec autrui », et « la nécessité de supprimer ou réguler temporairement et consciemment sa propre perspective subjective pour se mettre à la place de l’autre sans perdre son identité ».

Ce second facteur aurait un effet protecteur.

En reprenant cette définition de l’empathie, nous pouvons voir que ces 2 facteurs jouent un rôle dans la relation du professionnel avec son patient.

Le partage affectif non conscient et automatique est inné et amène le professionnel à se mettre à la place du patient.

Il s’agit d’une résonance motrice passant par le système des neurones miroirs (Gallese, 2005), qui implique notre état du corps, nos réactions viscérales, puis nos émotions et permet au professionnel de se représenter le vécu de son patient de façon très réaliste…

En savoir plus 

Références du chapitre EMDR et vicariance du psychotraumatisme :

Tous les chapitres du livre Aide Mémoire EMDR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *