Menu
EMDR : guérir les blessures émotionnelles du passé

EMDR : guérir les blessures émotionnelles du passé

La mutuelle MCF a publié un article EMDR : guérir les blessures émotionnelles du passé

Extraits :

Encore peu développée en France, la thérapie EMDR aide le cerveau à mieux digérer les traumatismes psychiques en associant des techniques de visualisations mentales et des stimuli sensoriels bi-alternés.

Développée à la fin des années 1980 aux Etats-Unis par la psychologue Francine Shapiro, l’EMDR (Eye movement desensitization and reprocessing) est une thérapie qui consiste à traiter les traumatismes profonds du passé grâce à la visualisation mentale et à la stimulation sensorielle. « Avec les recherches en neuropsychologie, on s’est aperçu que le cerveau disposait de mécanismes spécifiques lui permettant de traiter et de digérer les vécus traumatiques, explique le docteur Marik Cassard, médecin et praticienne EMDR, membre de l’association EMDR-France. Ce processus physiologique de nettoyage se met en place pendant le sommeil paradoxal lorsque les yeux se mettent à bouger de gauche à droite et de droite à gauche. » Cependant, parfois, la blessure émotionnelle est telle que le cerveau ne parvient pas à gérer l’information. Cela peut se produire à l’issue d’événements particulièrement violents (attentats, viol, accidents mortels de la route), mais aussi lors de chocs moins « importants » (fausse couche, annonce d’une maladie grave, licenciement brutal). Le vécu traumatique non digéré est alors bloqué et se traduit par des troubles comme le stress post-traumatique, la dépression, les phobies ou les angoisses.

Transformation de la représentation du souvenir

C’est ici qu’intervient l’EMDR : en stimulant le processus cérébral de traitement des événements traumatiques, cette thérapie permet une transformation de la représentation douloureuse du souvenir qui s’apaise rapidement. L’EMDR est d’ailleurs recommandée par l’OMS depuis 2017 pour traiter l’état de stress post-traumatique et les comorbidités associées (dépression, risque de suicide, addictions). « Pendant la séance, la personne se concentre sur les images de la scène perturbante mais aussi sur les sons, les odeurs et les sensations physiques vécus à ce moment-là, précise le docteur Cassard. Le thérapeute demande ensuite au patient de bouger ses yeux de gauche à droite et de droite à gauche. La stimulation peut aussi être sonore avec des sons alternés d’une oreille à l’autre, ou tactile avec des tapotements alternatifs sur les genoux de la personne. » Au bout de quelques secondes, le patient fait le point sur ce qu’il ressent. Les stimulations se poursuivent ensuite jusqu’à ce que le souvenir ait perdu de sa vivacité. Ensuite, « le thérapeute aide la personne à associer une pensée positive et pacifiante à ce souvenir », ajoute l’association EMDR-France. Il faut généralement plusieurs séances (de trois à huit en général) pour que le traumatisme soit traité et que le patient ne soit plus perturbé.

(…)

Lire l’article complet  EMDR : guérir les blessures émotionnelles du passé en ligne sur le site de la mutuelle MCF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous suivre sur le facebook de l'Institut français d'EMDR twitter linkedin Google+