Étude pré-post pour évaluer la thérapie de groupe basée sur l’EMDR pour les enfants d’âge préscolaire traumatisés

Un article Étude pré-post pour évaluer la thérapie de groupe basée sur l’EMDR pour les enfants d’âge préscolaire traumatisés, de Lempertz, D., Wichmann, M., Enderle, E., Stellermann-Strehlow, K., Pawils, S., & Metzner, F., publié dans  le Journal of EMDR Practice and Research

Article publié en anglais – disponible en ligne (payant, sauf pour les membres de l’association EMDR France) 

Résumé

Il est urgent de mettre en place des thérapies efficaces et interculturelles à faible seuil pour les réfugiés, qui peuvent être mises en œuvre rapidement. 

Dans le monde entier, les thérapies font défaut, en particulier pour les enfants réfugiés d’âge préscolaire, qui soutiennent l’adaptation et préviennent la chronification du stress post-traumatique. 

Cette étude pilote a examiné le traitement de groupe basé sur la désensibilisation et le retraitement des mouvements oculaires (EMDR) pour les enfants réfugiés d’âge préscolaire dans les garderies allemandes. Dix enfants d’âge préscolaire réfugiés âgés de 4 à 6 ans (n = 5 filles) présentant des symptômes de trouble de stress post-traumatique (TSPT) ont participé à un traitement de groupe basé sur l’EMDR (avec 2 à 4 enfants par groupe). 

Les symptômes du TSPT ont été évalués par les parents et les enseignants du préscolaire à l’aide des éléments de la liste de contrôle du comportement de l’enfant (CBCL 11⁄2–5), avant et après le traitement, et à 3 mois de suivi. 

Après le traitement, les enfants avaient tendance à manifester moins de peur des animaux ou des situations qu’avant le traitement. 

Selon le point de vue des enseignants du préscolaire, le nombre total de symptômes du TSPT a diminué de manière significative au post-traitement (d = 0,93) et au suivi (d = 0,81). 

Avant l’intervention, les enseignants du préscolaire ont évalué les enfants comme étant plus provocants que leurs parents (p = 0,020). 

Après l’intervention, les symptômes du TSPT des garçons étaient significativement plus élevés que ceux des filles (p = 0,036) selon les enseignants du préscolaire. 

Les résultats indiquent que des interventions psychothérapeutiques opportunes peuvent être menées auprès d’enfants réfugiés présentant des symptômes de TSPT dans les garderies. 

L’efficacité de cette intervention doit être étudiée dans un plus grand échantillon dans des conditions contrôlées randomisées.

 

lire l’article Étude pré-post pour évaluer la thérapie de groupe basée sur l’EMDR pour les enfants d’âge préscolaire traumatisés en ligne

En savoir plus 

Références de l’article Étude pré-post pour évaluer la thérapie de groupe basée sur l’EMDR pour les enfants d’âge préscolaire traumatisés 

  • auteurs : Lempertz, D., Wichmann, M., Enderle, E., Stellermann-Strehlow, K., Pawils, S., & Metzner, F.
  • titre en anglais : Pre-Post Study to Assess EMDR-Based Group Therapy for Traumatized Refugee Preschoolers
  • publié dans : Journal of EMDR Practice and Research, 14(1), 31-45. 
  • doi:10.1891/1933-3196.14.1.31.

 

Dossier : Dossier EMDR avec les enfants et adolescents

Formation Clinique de l’exil et EMDR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *