Évaluer le fonctionnement optimal : échelles de psychologie positive validées en langue francaise

Évaluer le fonctionnement optimal : échelles de psychologie positive validées en langue francaise

Un article Évaluer le fonctionnement optimal : échelles de psychologie positive validées en langue française, de Rebecca Shankland et Charles  Martin-Krumm, publié en 2012, dans le Magazine Pratiques Psychologiques, fait le point sur les questionnaires validés en langue française pouvant être utilisés dans le domaine de la recherche et de la pratique psychologique.

Résumé : Les recherches en psychologie positive ont permis d’augmenter la prise en compte et la promotion du fonctionnement optimal dans les différents champs de la psychologie. Cet article introduit un questionnement épistémologique sur l’évaluation du fonctionnement optimal ainsi que des considérations pratiques portant sur l’utilisation d’outils déjà existants en psychopathologie pouvant être réinterprétés dans le but d’évaluer bien-être et fonctionnement positif (si l’on considère le fonctionnement humain comme un continuum allant du dysfonctionnement au fonctionnement optimal), et l’utilisation d’échelles spécifiques mesurant des caractéristiques positives (si l’on considère que la théorie du continuum n’explique pas l’ensemble des phénomènes observés). Les auteurs présentent une sélection de questionnaires validés en langue française pouvant être utilisés dans le domaine de la recherche et de la pratique psychologique.

Les auteurs recommandent d’utiliser :

  • Échelle d’évaluation de l’optimisme : Test d’Orientation de Vie révisé ou LOT-R (Life Orientation Test–Revised ; Scheier et al., 1994, version française : Trottier, C., Université de Laval, Québec)
  • Échelle d’orientation vers le bonheur (Orientation To Happiness [OTH], Peterson et al., 2005, version française : Martin-Krumm, C., Université de Rennes 2)
  • Échelle d’orientation reconnaissante :  Gratitude Questionnaire 6 items (GQ-6; McCullough et al., 2002, version française : Shankland, R., Université de Grenoble-2)
  • Échelle d’évaluation de la disposition au pardon : Questionnaire de Pardon (Mullet et al., 1998).
  • Échelle d’évaluation de la croyance en un monde juste : échelle bidimensionnelle qui
    procède à une distinction entre la CMJ pour soi (huit items) et la CMJ pour autrui (huit items). (Lipkus et al. 1996, version française : Bègue, L., Université de Grenoble-2)
  • L’Échelle de Satisfaction de Vie (version française :  Vallerand, R., Université de Québec à Montréal)

Lire l’article Évaluer le fonctionnement optimal : échelles de psychologie positive validées en langue francaise en ligne

En savoir plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *