exercice de l'arbre

exercice de l’arbre

Olivier Piedfort-Marin et Luise Reddemann proposent un exercice de l’arbre dans le livre Psychothérapie des traumatismes complexes, publié chez Satas – Le Germe

Cet exercice peut aussi nous familiariser avec l’idée que nous trouvons de tout et en assez grande quantité sur la terre. A une époque où nous voyons de plus en plus clairement que nous empoisonnons la terre et l’air tout comme l’eau, il se pourrait bien que des personnes particulièrement découragées et sans espoir n’aient pas la force de s’imaginer que la terre et la lumière mettent assez de bonnes choses à leur disposition. Si malgré toutes ces difficultés, la personne peut s’imaginer qu’il y a une terre et un soleil qui donnent à l’être humain toute sa nourriture, l’exercice peut l’aider à faire l’expérience suivante : ce dont j’ai besoin est là et il ne me faut pas faire d’effort particulier pour cela, on le reçoit tout simplement. C’est Phyllis Krystal qui propose cet exercice qui est présenté ici dans une variante légèrement modifiée.

Exercice de l’arbre

J’aimerais vous inviter maintenant à faire l’exercice de l’arbre. Imaginez tout d’abord un paysage où vous vous sentez à l’aise et ou vous aimez séjourner. Ce peut être un paysage inventé, ce ne doit pas être forcément paysage qui existe réellement. Et imaginez quelque part dans ce paysage un arbre vers lequel vous aimeriez aller, qui vous attire peut-être. Et vous imaginez que vous allez vers cet arbre et que vous entrez en contact avec lui en le touchant peut-être ou en le regardant. Observez son tronc, respirez son odeur. Observez ensuite comment le tronc se ramifie. Les feuilles. Enregistrez d’abord tout cela et entrez en contact avec cet arbre. Et si cela vous est possible, vous pouvez imaginer que vous vous adossez à l’arbre et que vous le sentez vraiment… Et si cette idée vous fait plaisir, vous pouvez imaginer que vous faites un avec l’arbre. Et vous pouvez alors ressentir – en tant qu’arbre – ce que cela signifie d’avoir des racines qui se ramifient dans la terre et qui puisent leur nourriture de cette terre. Faites l’expérience d’avoir des feuilles qui se nourrissent de la lumière du soleil et qui peuvent la transformer. Si vous ne voulez pas fusionner avec l’arbre, observez-le simplement. Réfléchissez à ce que le fait d’avoir des racines et des feuilles qui se nourrissent de la lumière du soleil peut bien signifier pour cet arbre… Puis, réfléchissez à la question suivante : quelle nourriture aimeriez-vous maintenant recevoir, en quoi aimeriez-vous être approvisionné ? Est-ce une nourriture corporelle, une nourriture faite de sentiments, une nourriture pour l’esprit, ou pour votre être spirituel ? Nommez cela aussi exactement que possible. Et si vous faites un/une avec l’arbre, imaginez alors que la terre et le soleil vous fournissent cette nourriture souhaitée. Et si vous ne fusionnez pas avec l’arbre, vous pouvez cependant imaginer ce que cela signifie de recevoir de la nourriture de la terre et du soleil, car il en est ainsi également pour nous autres, êtres humains. Permettez-vous de faire cette expérience : cette nourriture vient maintenant vers vous, elle vient de la terre et du soleil… Et sentez ensuite comment ce que vous recevez de la terre et du soleil font un en vous. .. Et que vous grandissez alors. … Puis, vous vous séparez de nouveau de votre arbre… Et vous pouvez vous proposer, si vous voulez, de revenir souvent vers votre arbre. Venez faire l’expérience que – avec son aide – vous pouvez recevoir toute la nourriture que vous souhaitez. Vous pouvez, si vous le voulez, lui promettre de revenir. Dites-lui au revoir et remerciez-le pour son soutien.

Revenez ensuite dans la pièce avec toute votre attention.

Consignes

Précisions des auteurs : Les exercices proposés dans ce livre sont rédigés à la première personne ou au style impératif, de telle manière que le thérapeute puisse les lire tels quels aux patients. Il est évident que des adaptations seront nécessaires pour s’ajuster à chaque situation particulière. En règle générale nous recommandons que ces exercices ne se fassent pas sous transe mais dans un dialogue entre le patient et le thérapeute. 

Vous pouvez retrouver l’exercice de l’arbre – et d’autres exercices – dans le livre Psychothérapie des traumatismes complexes, d’Olivier Piedfort-Marin et Luise Reddemann, publié chez Satas – Le Germe, en 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *