Gérer la dissociation d'origine traumatique - Exercices pratiques pour patients et thérapeutes.jpg

Gérer la dissociation d’origine traumatique – Exercices pratiques pour patients et thérapeutes

Le livre Gérer la dissociation d’origine traumatique – Exercices pratiques pour patients et thérapeutes de Suzette Boon, Kathy Steele, Onno Van Der Hart, préface de Muriel Salmona, publié aux Editions De Boeck, Louvain-la-Neuve, en 2014. 

Présentation du livre

Gérer la dissociation d'origine traumatique - Exercices pratiques pour patients et thérapeutesLe traumatisme psychologique provoque souvent des ravages dans l’ensemble du psychisme humain, affectant sévèrement les personnes dans tous les secteurs de leur vie. Ce problème psychologique peut à terme se complexifier et donner naissance à des troubles dissociatifs, pour lesquels des soins appropriés doivent alors être prodigués. À ce stade, le chemin allant de la survie à la vie nécessite de réinterroger et de remanier toutes les croyances principales, d’utiliser les ressources propres de la personne qui a été fragmentée par l’expérience traumatique.

Ouvrage de référence pour les thérapeutes, manuel pour les formateurs et outil d’évolution pour les patients, cet ouvrage regroupe les contributions de trois thérapeutes internationaux chevronnés dans le domaine du traitement des troubles dissociatifs. Il aborde la dissociation dans une perspective scientifique et actuelle : rester centré sur les compétences de chacun à gérer la dissociation elle-même, et toutes les conséquences psychologiques qui en résultent.

Dans un langage clair et accessible, il propose une ample documentation sur la nature des troubles, des consignes et outils à destination des patients pour mieux gérer leurs émotions et leurs pensées ainsi que des pistes de travail pour tous les thérapeutes qui les accompagnent.

Toutes les personnes confrontées, à titre divers, aux traumatismes, récents ou anciens, tireront profit de la lecture et de l’utilisation de cet ouvrage, indispensable à une réelle amélioration.

Extraits

Avant-propos à l’attention des patients

Entre nous, si quelqu’un avait voulu me donner ce livre, il y a quelques années, je me serais enfuie en hurlant. Peut-être pas à l’extérieur, mais certainement à l’intérieur de moi. Cela n’aurait certainement pas été la meilleure réaction dans une telle situation, mais à cette époque, je réagissais souvent d’une manière autre que celle que j’étais supposée avoir. Autrefois, j’avais l’impression que j’étais perpétuellement en train de pousser une brouette pleine de grenouilles sur un sentier cahoteux et sinueux. Les grenouilles ne voulaient pas rester en place ; elles coassaient au moindre mouvement, et faisaient en sorte que la brouette penchait épouvantablement chaque fois que je rencontrais une bosse ou un trou sur mon chemin. Il me fallait souvent plus de force que je n’en avais pour maintenir la brouette droite et poursuivre mon chemin sur ce sentier.
Toutefois, le pire était que je n’apercevais personne d’autre transporter une charge aussi étrange que la mienne. J’avais honte de ma brouette et je veillais de toutes mes forces à ce que personne ne la voie. Que devrais-je répondre si quelqu’un me demandait comment j’en étais arrivée à avoir autant de grenouilles ? D’ailleurs, je connaissais à peine la plupart de mes grenouilles. Je trouvais que c’était des monstres verts et je les considérais uniquement comme un fardeau à porter. J’ignorais même de quelle façon et à quel moment certaines d’entre elles avaient grimpé dans ma brouette – et je ne savais pas non plus pour quelle raison…
Mais le jour où je suis tombée dans le trou le plus profond, j’ai compris que je n’arriverais pas à en sortir toute seule et que j’avais besoin de l’aide de quelqu’un pour arriver à maintenir la brouette sur cette partie du sentier. Cela m’a demandé beaucoup de courage et de confiance pour pouvoir oser demander cette assistance ; confiance en l’autre, mais aussi confiance en moi : confiance dans le fait que j’en étais capable et que je ne m’effondrerais pas, sans défense, si quelqu’un voyait mes grenouilles ; confiance dans le fait que je pourrais découvrir avec cette autre personne un chemin qui passerait le long, à travers ou par-dessus les plus grands obstacles.
La confiance est le fil conducteur de ce livre. Maintes et maintes fois, vous lirez que vous et vos parties devez apprendre à bâtir les uns avec les autres, qu’il est important de nouer des liens avec des personnes sur lesquelles vous pouvez compter, et que vous pouvez vous fier au soutien de votre thérapeute. Ce n’est évidemment pas facile du tout d’avoir cette confiance ni de la sentir. Mais peut-être est-ce la plus importante leçon (et la plus belle) que vous pouvez tirer de ce livre : il y a des gens en qui vous pouvez avoir confiance et vous méritez de vous montrer à ces personnes.
Les auteurs de ce livre sont de telles personnes. Si vous lisez bien tout ce qu’ils ont écrit, même entre les lignes, vous remarquerez qu’ils ont les meilleures intentions à votre égard. Ils disposent du savoir et de l’expérience ; ils ont la capacité d’empathie pour pouvoir vous aider réellement. Je le sais, parce que, depuis, j’ai travaillé moi-même tous les thèmes qui apparaissent dans ce livre au cours de mon propre processus d’évolution. Suzette Boon, Kathy Steele et Onno van der Hart savent de quoi ils parlent. Si je regarde rétrospectivement les années où je luttais dans les domaines qu’ils abordent dans ce livre, je ne peux que confirmer que ce qu’ils écrivent est juste. Et plus important encore : cela aide.

(…)

Jolanda Treffers

Les auteurs

Suzette Boon est psychologue clinicienne et psychothérapeute au Centre d’expertise et de référence du Trauma Altrecht à Zeist. Elle est la première présidente de la Société Européenne pour l’étude du Trauma et de la Dissociation (ESTD) et a mené des recherches importantes sur le diagnostic des troubles dissociatifs.

Kathy Steele MN, CS, est la directrice clinique des Services Métropolitains d’assistance psychique à Atlanta, Géorgie, États-Unis. Elle a été présidente de la Société Internationale pour l’étude du Trauma et de la Dissociation (ISSTD).

Onno van der Hart est professeur honoraire de psychopathologie de la traumatisation chronique à l’Université de Utrecht, aux Pays Bas. Il est également psychologue-psychothérapeute au centre Sinaï à Amstelveen. Il a été président de la Société Internationale pour l’Étude du Stress Traumatique (ISTSS).

en savoir plus 

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *