Hypomanie et EMDR

Le magazine Cosmopolitan a publié un article “Qu’est-ce que l’hypomanie, ce trouble de l’humeur lié à la bipolarité ? « 
de Sabrine Minouni, qui nous parle de hypomanie et EMDR.

Extraits

L’hypomanie est un trouble de l’humeur caractéristique de la bipolarité. Assez difficile à reconnaître, cette phase maniaque se caractérise par une énergie débordante, une grande faculté d’initiative et une vie sociale importante. On vous dit tout sur ce trouble de l’humeur peu connu.
(…)
« C’est un moment de surchauffe et d’excès dans tous les domaines », explique Katia Kermoal, psychologue. Souvent difficiles à identifier, les phases d’hypomanie sont généralement ponctuées par des états dépressifs un peu plus longs. « Une personne hypomaniaque alterne entre des périodes de haut, et donc d’hypomanie, et des périodes de bas et donc de dépression », précise la psychologue.
(…)
L’hypomanie, comme tous les autres troubles de l’humeur, peut être traitée. Mais avant de prétendre à une thérapie, il faut déjà identifier le problème et ce n’est pas une mince affaire. Pour cause, les hypomaniaques ne se rendent pas compte du problème.

« C’est généralement l’entourage qui prend les devants », affirme Katia Kermoal. Une personne dont les proches ne sont pas conscients de l’existence de ce trouble aura moins de chance d’être soignée. Une fois que l’individu en souffrance a pris conscience de l’existence d’un trouble, le plus dur est fait.

Si certains préfèrent opter pour des traitements naturels contre l’hypomanie, « dans certains cas, un traitement médical est nécessaire pour éviter les hauts et les bas trop violents », prévient la psychologue. Les stabilisateurs d’humeur, notamment, sont souvent prescrits.

Katia Kermoal est une adepte de la méthode EMDR (Désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires) qu’elle recommande particulièrement pour traiter l’hypomanie. « Ce type de thérapie permet au patient de prendre connaissance des éléments déclencheurs de l’état d’hypomanie ou de dépression », précise-t-elle. À l’aide de stimulis visuels, sonores ou sensitifs, cette méthode permet « de revisiter l’élément traumatique et de le dépasser, voire de le remplacer par de nouvelles représentations positives », explique la psychologue. Il est également possible de suivre une thérapie comportementale et cognitive (TCC).

Lire l’article complet sur hypomanie et EMDR sur le liste de cosmopolitan
lien : https://www.cosmopolitan.fr/hypomanie-phase-maniaque-bipolarite,2039032.asp

En savoir plus

Dossier EMDR et trouble bipolaire

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *