Instruments de mesure et échelles pour les réfugiés

Instruments de mesure et échelles pour les réfugiés

Quels sont les instruments de mesures et/ou échelles psychologiques qui peuvent être utilisés avec les réfugiés dans le cadre d’une première évaluation (dépistage) et d’évaluations cliniques ultérieures des troubles psychiques chez les réfugiés et les requérants d’asile ?

Quand ? Comment ? Où ? quoi ? qui ? pourquoi ? Quelles sont les recommandations des experts ?

Les experts rapportent majoritairement des expériences positives pour ce qui est de l’utilisation, avec des réfugiés et des requérants d’asile, de procédures fondées sur des tests psychologiques. Utiliser ces instruments est donc possible et pertinent. Plusieurs défis sont toutefois à mentionner : la barrière de la langue, les particularités culturelles et l’instauration d’un rapport de confiance.

Echelles et instruments de mesure pour les réfugiés

4 échelles pour les problématiques de détresse psychique en général

Les 4 échelles proposées ci-dessous sont adaptés pour les problématique de Détresse psychique en général, disponibles gratuitement en ligne, peuvent être mise en œuvre sans formation particulière, exploitées à l’aide de valeurs seuils.

RHS-15 (Hollifield, 2013), Kessler 10 (K10, Kessler, 2003) et WHO-5 (Organisation mondiale de la santé, 1998) constituent des instruments de dépistage général adaptés pour les adultes. WHO-5 peut également être utilisé pour des enfants à partir de neuf ans. PSC-17 (Murphy, 2017) peut être recommandé spécifiquement pour les enfants et les adolescents.

Le Refugee Health Screener – 15 (RHS-15) (en anglais : Refugee Health Screener – 15 (RHS-15) – en français : Le dépistage médical du réfugié (RHS-15)) – est un outil de dépistage de la détresse émotionnelle et de la santé mentale développé spécifiquement pour les réfugiés, avec ses 15 items, il couvre les troubles psychiques de manière suffisamment large et s’avère également efficace en termes de temps. 15 items – Durée 4 à 12 minutes – Adultes

Le Kessler 10 (K10) : un questionnaire d’auto-évaluation comportant 10 items, destiné à fournir une mesure globale de la « détresse psychologique », basée sur des questions concernant le niveau d’anxiété et les symptômes dépressifs du patient au cours des 4 dernières semaines. Disponible en 29 langues – Durée 5 minutes – Adultes – La version française peut être téléchargé ici.

Le WHO-Five-Wellbeing Index (WHO-5, World Health Organisation, 1998) est un instrument validé qui nécessite peu de temps et qui peut être utilisé avec des enfants à partir de 9 ans et des adultes.  5 items – Durée 2 à 3 minutes – Adultes, enfants et adolescents dès 9 ans.

Le Pediatric Symptom Checklist-17 (PSC-17, Murphy, 2017) peut être conseillé spécifiquement pour des enfants et des adolescents. Le questionnaire peut être rempli par des tiers, parents ou intervenants, pour des enfants dès trois ans ou en auto-évaluation par des enfants plus âgés. 17 items – Durée 5 minutes – Enfants et adolescents.

Instruments de tests psychologiques ciblés pour cerner le degré de sévérité des troubles

Des instruments de dépistage ciblé pour évaluer le degré de sévérité des troubles peuvent être utilisés pour un examen plus approfondi de la détresse psychique, servir d’aide au diagnostic et à la planification du traitement et comme mesure de suivi.

Les échelles et les instruments proposées ci-dessous sont appropriés pour des réfugiés et des requérants d’asile, ils présentent une dimension transculturelle et leur qualité est jugée bonne à très bonne. Ils peuvent être mise en oeuvre sans formation particulière.

Harvard Trauma Questionnaire 5 (HTQ-5) : Cet instrument a été spécifiquement développé pour une utilisation transculturelle auprès des réfugiés et des requérants d’asile ; il se prête aussi à une adaptation culturelle et à une traduction dans différentes langues. Mesure le  TSPT – Disponible contre paiement – Mise en oeuvre sans formation particulière, interprétation par des spécialistes (psychologues, médecins, etc.) – 25 items – durée : 10 minutes – Adultes.

PCL – 5 : Le PCL-5 est une auto-évaluation comprenant 20 items qui mesures les 20 symptômes de TSPT du DSM-5. Le libellé des items du PCL-5 reflète à la fois des modifications des symptômes existants et l’ajout de nouveaux symptômes dans le DSM-5. Disponible gratuitement – Mise en oeuvre sans formation particulière, interprétation par des spécialistes (psychologues, médecins, etc.) – 20 items – Durée : 10 minutes – Adultes

University of California LA – PTSD Reaction Index (UCLA) : Mesure le  TSPT et l’exposition traumatique – Disponible contre paiement – Mise en oeuvre sans formation particulière, interprétation par des spécialistes (psychologues, médecins, etc.) – 26 items – durée : 10 à 15 minutes + partie sur l’exposition traumatique – Enfants et adolescents

Child and Adolescent Trauma Screening (CATS) : Mesure le TSPT et l’exposition traumatique – Disponible gratuitement en ligne – Mise en oeuvre sans formation particulière, interprétation à l’aide de valeurs seuils – 20 items – durée : 10 à 15 minutes + partie sur l’exposition traumatique – Enfants et adolescents 

Hopkins-Symptom-Checklist-25 (HSCL-25) : Mesure la détresse psychologique, sous-échelle angoisses/dépression – Disponible contre paiement – Mise en oeuvre sans formation particulière, interprétation à l’aide de valeurs seuils – 25 items – durée : 6 à 10 minutes – Adultes, Enfants et adolescents dès 14 ans

Generalized Anxiety Disorder 7 (GAD-7) : Mesure les troubles anxieux – Disponible en ligne gratuitement – Mise en oeuvre sans formation particulière, interprétation à l’aide de valeurs seuils – 7 items – durée : 5 minutes – Adultes, Enfants dès 11 ans 

Brief Patient Health Questionnaire (PHQ-9) : Le PHQ-9 est l’échelle de dépression à neuf items du Questionnaire sur la santé du patient. C’est un outil utile pour le dépistage de la dépression dans le cadre des soins primaires – Disponible en ligne gratuitement – Mise en oeuvre sans formation particulière, interprétation à l’aide de valeurs seuils – 9 items – durée : 5 à 10 minutes – Adultes, Enfants dès 11 ans 

Somatic Symptoms Scale 8 (SSS-8) : Mesure la somatisation – Disponible en ligne gratuitement – Mise en oeuvre sans formation particulière, interprétation à l’aide de valeurs seuils – 8 items – durée : 5 à 10 minutes – Adultes. 

Patient Health Questionnaire-15 (PHQ-15) : Mesure la somatisation – Disponible en ligne gratuitement – Mise en oeuvre sans formation particulière, interprétation à l’aide de valeurs seuils – 15 items – durée : 5 à 10 minutes – Adultes, enfants dès 11 ans – Disponible dans de nombreuses langues : Français (France)Ukrainien 

Alcohol, Smoking and Substance Involvement Screening Test (ASSIST Lite) : Mesure la consommation de substances – Disponible en ligne gratuitement – Mise en oeuvre sans formation particulière, interprétation à l’aide de valeurs seuils – 7 à 19 items selon les réponses – durée : max. 10 minutes – Adultes. 

Alcohol Use Disorders Identification Test (AUDIT) : Mesure la consommation de substances – Disponible en ligne gratuitement – Mise en oeuvre sans formation particulière, interprétation à l’aide de valeurs seuils – 10 items selon les réponses – durée : 5 à 10 minutes – Adultes. 

Autres échelles

Le International Trauma Questionnaire (https://www.traumameasuresglobal.com/itq) est un instrument de mesure bref et simple, qui se concentre uniquement sur les caractéristiques essentielles du TSPT et du CPTSD, et utilise des règles de diagnostic simples.

Recommandations

En résumé, un rapport mandaté par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) formule six recommandations :

Quand ?

Le dépistage de troubles doit être effectué aussi rapidement que possible après l’arrivée dans le pays, pour les adultes comme pour les enfants et les adolescents. Il ne s’agit pas d’effectuer un seul dépistage dans les jours qui suivent l’accueil dans un centre pour requérants d’asile : il doit être renouvelé.

Comment ? 

Sur la base du dépistage général, un diagnostic ciblé fondé sur des tests et un entretien diagnostique doivent être envisagés en cas de résultats suspects. Si un trouble psychique est constaté, une offre de traitement adaptée doit être proposée.

Où ?

De manière générale, un diagnostic des troubles psychiques doit s’effectuer dans un espace protégé, dans le respect de conditions cadres déterminées (suffisamment de temps, personnel spécialement formé, rapport de confiance, transparence, médiation culturelle et linguistique). Le dépistage précoce doit s’effectuer dans les centres pour requérants d’asile.

Quoi ?

Une utilisation uniforme d’instruments de tests psychologiques est nécessaire pour permettre des comparaisons (p. ex. dépistage à différents moments et valeur seuil pour l’introduction de mesures diagnostiques et thérapeutiques). On recourra à cet effet à des instruments culturellement adaptés, de préférence déjà traduits correctement dans d’autres langues et ayant fait leurs preuves auprès des requérants d’asile et des réfugiés. En plus d’un dépistage, les requérants d’asile et les réfugiés doivent bénéficier d’informations sur la persistance et l’apparition de troubles psychiques afin d’être davantage sensibilisés aux questions de santé. Certains questionnaires peuvent être différents pour les enfants et les adolescents, car les symptômes ne sont pas les mêmes.

Qui ?

Le dépistage précoce doit s’effectuer dans les centres pour requérants d’asile par du personnel formé à cet effet. Le diagnostic ciblé (d’approfondissement) et l’entretien diagnostique relèvent de la compétence de spécialistes. La présence de médiateurs culturels et linguistiques est recommandée dans tous les cas.

Pourquoi ?

L’objectif consiste à dépister précocement des troubles psychiques, donc à proposer des interventions psychothérapeutiques ou psychosociales à un stade précoce, pour permettre aux personnes concernées de surmonter ce qu’elles ont vécu, pour les aider à diminuer leurs symptômes, pour les amener à vivre sainement et pour éviter que leurs symptômes ne deviennent chroniques. Cet objectif est important tant pour les personnes dont les chances de rester en Suisse sont réelles – il s’agit d’encourager l’intégration – que pour celles dont les perspectives d’obtenir un titre de séjour sont faibles, la santé et l’intégrité constituant des droits humains.

Aller plus loin

Formation(s) :

Dossier(s) : EMDR avec les réfugiés

Tous les documents et conseils utiles pour aider les réfugiés ukrainiens