Interaction entre le gène du transporteur de la sérotonine (5-HTTLPR), les événements stressants de la vie et le risque de dépression

Un article Interaction entre le gène du transporteur de la sérotonine (5-HTTLPR), les événements stressants de la vie et le risque de dépression : Une méta-analyse, de Risch, N., Herrell, R., Lehner, T., Liang, K. Y., Eaves, L., Hoh, J.,  & Merikangas, K. R. (2009), publié dans Jama
Article disponible en ligne en anglais (accès libre)

Résumé

Contexte
D’importantes ressources sont consacrées à l’identification de gènes candidats pour les troubles mentaux et comportementaux complexes par l’inclusion d’expositions environnementales suite au rapport d’une interaction entre la région polymorphe liée au transporteur de la sérotonine (5-HTTLPR) et les événements de vie stressants sur un risque accru de dépression majeure.
Objectif
Réaliser une méta-analyse de l’interaction entre le gène du transporteur de sérotonine et les événements stressants de la vie sur la dépression en utilisant à la fois les données publiées et les données originales au niveau individuel.
Sources des données
Une recherche dans les bases de données PubMed, EMBASE et PsycINFO jusqu’en mars 2009 a permis d’obtenir 26 études, dont 14 répondaient aux critères de la méta-analyse.
Sélection des études
Les critères de sélection des études pour les méta-analyses comprenaient des données publiées sur l’association entre le génotype 5-HTTLPR (SS, SL ou LL), le nombre d’événements stressants de la vie (0, 1, 2, ≥3) ou l’équivalent, et une mesure catégorielle de la dépression définie par le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (quatrième édition) ou la Classification statistique internationale des maladies, 10e révision (CIM-10) ou l’utilisation d’un point de coupure pour définir la dépression à partir d’échelles d’évaluation standardisées. Afin de maximiser notre capacité à utiliser un cadre commun pour la définition des variables, nous avons également demandé les données originales de toutes les études publiées avant 2008 qui répondaient aux critères d’inclusion. Sur les 14 études incluses dans la méta-analyse, 10 ont également été incluses dans une deuxième méta-analyse spécifique au sexe des données originales au niveau individuel.
Extraction des données
La régression logistique a été utilisée pour estimer les effets du nombre d’allèles courts du 5-HTTLPR, du nombre d’événements de vie stressants et de leur interaction sur la dépression. Les rapports de cotes (RC) et les intervalles de confiance (IC) à 95 % ont été calculés séparément pour chaque étude, puis les moyennes pondérées des estimations individuelles ont été obtenues par méta-analyse à effets aléatoires. Des méta-analyses combinées et spécifiques au sexe ont été réalisées. Sur un total de 14 250 participants, 1769 ont été classés comme souffrant de dépression et 12 481 comme n’en souffrant pas.
Résultats
Dans la méta-analyse des données publiées, le nombre d’événements stressants de la vie était significativement associé à la dépression (OR, 1,41 ; IC 95 %, 1,25-1,57). Aucune association n’a été trouvée entre le génotype 5-HTTLPR et la dépression dans aucune des études individuelles ni dans la moyenne pondérée (OR, 1,05 ; IC 95%, 0,98-1,13) et aucun effet d’interaction entre le génotype et les événements de vie stressants sur la dépression n’a été observé (OR, 1,01 ; IC 95%, 0,94-1,10). Des résultats comparables ont été trouvés dans la méta-analyse spécifique au sexe des données au niveau individuel.
Conclusion
Cette méta-analyse n’a apporté aucune preuve que le génotype du transporteur de sérotonine, seul ou en interaction avec des événements de vie stressants, est associé à un risque élevé de dépression chez les hommes seuls, les femmes seules ou les deux sexes combinés.
Lire l’article Interaction entre le gène du transporteur de la sérotonine (5-HTTLPR), les événements stressants de la vie et le risque de dépression en anglais
 

En savoir plus

Références de l’article Interaction entre le gène du transporteur de la sérotonine (5-HTTLPR), les événements stressants de la vie et le risque de dépression

  • Auteurs : Risch, N., Herrell, R., Lehner, T., Liang, K. Y., Eaves, L., Hoh, J., … & Merikangas, K. R. 
  • Titre en anglais : Interaction between the serotonin transporter gene (5-HTTLPR), stressful life events, and risk of depression: a meta-analysis.
  • Publié dans : Jama, 301(23), 2462-2471.

Formation(s) : L’EMDR dans le traitement de la dépression
Dossier(s) : Dossier EMDR et dépression

M’inscrire Vous avez une question ?