Intervention précoce avec EMDR pour réduire la gravité des TSPT chez les victimes de viol récentes

Intervention précoce avec EMDR pour réduire la gravité des TSPT chez les victimes de viol récentes

Un article Intervention précoce avec EMDR pour réduire la gravité des TSPT chez les victimes de viol récentes : protocole d’étude pour un essai contrôlé randomisé, de Milou L. V. Covers, Ad De Jongh, Rafaële J. C. Huntjens, Carlijn De Roos, Marcel Van Den Hout, and Iva A. E. Bicanic

Article publié en anglais – texte complet disponible en ligne (en anglais)

Résumé

Contexte :

On estime que plus de 40% des victimes de viol développent un trouble de stress post-traumatique (TSPT), une statistique relativement élevée par rapport aux autres types de traumatismes. Le TSPT peut affecter la santé psychologique, sexuelle et physique des victimes. Par conséquent, il est urgent d’intervenir rapidement pour prévenir l’apparition du TSPT dans ce groupe cible.

Objectif :

Cet essai contrôlé randomisé (ECR) examine l’efficacité d’un traitement précoce de désensibilisation et de retraitement des mouvements oculaires (EMDR) visant à réduire la gravité des symptômes de stress post-traumatique chez les victimes d’un viol récent.

Méthodes :

Les sujets (N = 34) sont des personnes âgées de 16 ans et plus qui se présentent dans les sept jours suivant le viol dans l’un des quatre centres de traitement des agressions sexuelles participants aux Pays-Bas. L’intervention consiste en deux séances de thérapie EMDR entre le jour 14 et le jour 28 après le viol, tandis que le groupe témoin reçoit le traitement comme d’habitude, consistant en une surveillance attentive des réactions de stress par un gestionnaire de cas lors de deux contacts au cours d’un mois après le viol. L’évaluation initiale, l’évaluation post-traitement et les évaluations de suivi 8 et 12 semaines après le viol seront utilisées pour évaluer l’apparition de symptômes de stress post-traumatiques. De plus, l’efficacité de l’intervention sur le fonctionnement psychologique et sexuel sera déterminée. Une analyse de modèle mixte linéaire sera utilisée pour explorer les différences au sein du groupe EMDR et du groupe témoin à différents moments.

Conclusions : Les résultats de cet ECR pourraient aider à la diffusion et à l’application de traitements préventifs fondés sur des données probantes pour le TSPT après un viol.

MOTS-CLÉS : EMDR, intervention précoce, TSPT, viol, agression sexuelle, protocole d’étude, RCT

Lire l’article Intervention précoce avec EMDR pour réduire la gravité des TSPT chez les victimes de viol récentes en anglais en ligne

En savoir plus

Références de l’article Intervention précoce avec EMDR pour réduire la gravité des TSPT chez les victimes de viol récentes :

  • Auteurs : Milou L. V. Covers, Ad De Jongh, Rafaële J. C. Huntjens, Carlijn De Roos, Marcel Van Den Hout, and Iva A. E. Bicanic
  • Editeurs : Eur J Psychotraumatol. 2019; 10(1): 1632021.
  • Published online 2019 Jul 1.
  • doi : 10.1080/20008198.2019.1632021
  • Language : English | Spanish | Chinese

Dossier : Dossier EMDR avec les victimes de violence 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *