Intervention précoce avec un protocole d’EMDR dans un centre de dépistage du COVID-19

Un article Intervention précoce avec un protocole d’EMDR dans un centre de dépistage du COVID-19, de M. Thépaut, S. Ferracci, I. Dormois, F. Haour et N. Cazenave, publié dansl’Encephale.

 

Article publié en français – disponible en ligne (payant)

 

Résumé 

Depuis son émergence, la pandémie de COVID-19, causée par le virus SARS-CoV-2, constitue une menace sanitaire, économique et sociale. À l’échelle individuelle, elle représente un facteur de vulnérabilité et de traumatisme psychique continu (ongoing trauma) susceptible d’entraîner isolement, stigmatisation voire troubles psychiatriques caractérisés. L’ampleur inédite des conséquences médico-psycho-sociales du COVID-19 appelle des réponses des professionnels de santé, en particulier de santé mentale.

Dans un contexte d’urgence, proposer une intervention psychologique précoce de type defusing nous paraît légitime. Il s’agit avant tout de mobiliser les capacités adaptatives des usagers, de développer et de renforcer leurs ressources afin de prévenir ou de réduire l’émergence ou l’aggravation de symptômes de stress traumatique. Cette démarche permet de faciliter le processus de rétablissement cognitif et émotionnel. Dans le centre de dépistage COVID-19 du Centre hospitalier Bretagne Atlantique (Vannes), un entretien médico-psychologique de defusing avec un médecin formé à la psychothérapie EMDR est proposé aux usagers qui le souhaitent.

La psychothérapie EMDR a montré son efficacité dans de nombreuses études cliniques et méta-analyses. Elle est recommandée par des instances sanitaires nationales et internationales pour le traitement du trouble stress post-traumatique (TSPT). Son application découle d’une procédure en 8 étapes, faisant intervenir des stimulations bilatérales alternées (SBA) qui permettent de diminuer le vécu subjectif de perturbation et la vivacité des souvenirs traumatiques. L’EMDR a montré une efficacité dans des contextes d’urgence, parfois avec des protocoles adaptés, où certaines des 8 étapes peuvent être modifiées, réduites, voire omises selon les circonstances cliniques. Dans des situations d’événements traumatiques récents, des études ont montré qu’une séance unique d’EMDR permet de diminuer significativement le niveau subjectif de perturbation. 

Dans la littérature, plusieurs protocoles d’EMDR sont indiqués pour le traitement des traumas récents. Mais aucun n’est facilement déployable dans un centre de dépistage, avec un flux important d’usagers. Une adaptation du protocole URG-EMDR a donc été privilégiée. Centré sur un unique événement récent, notre protocole est rapide à mettre en œuvre (2 à 10 séries de SBA) et permet à un praticien EMDR de répondre à la demande en cas d’affluence d’un grand nombre d’usagers, sans entraîner de file d’attente dans le centre de dépistage. Il se veut particulièrement adapter à une situation traumatique continue tel que la pandémie de COVID-19. 

Les patients bénéficiant d’une intervention EMDR précoce seront suivis au cours et à distance de la période pandémique pour évaluer l’intérêt d’un tel protocole dans le cadre d’un ongoing trauma. Les résultats de ce suivi longitudinal évalué par différents tests, ainsi que le script de notre protocole ont vocation à être communiqués. L’équipe veillera au respect des règles d’éthique et de bonne pratique de la psychothérapie EMDR.

Notre démarche a pour but de contribuer au développement de l’intervention psychologique précoce couplée à l’approche EMDR. Elle est, à notre connaissance, la première à s’appliquer à un contexte pandémique impliquant un très grand nombre d’usagers potentiels. Nous espérons vivement contribuer au rétablissement des usagers, grâce à un protocole simple, rapide, peu coûteux et basé sur une psychothérapie éprouvée.

lire l’article Intervention précoce avec un protocole d’EMDR dans un centre de dépistage du COVID-19 en ligne

 

En savoir plus 

Références de l’article Intervention précoce avec un protocole d’EMDR dans un centre de dépistage du COVID-19 

  • auteurs : M. Thépaut, S. Ferracci, I. Dormois, F. Haour et N. Cazenave
  • titre en anglais : Early EMDR defusing in a COVID-19 testing center
  • publié dans : Published online 2020 avr. 18. French.
  • date : 2020 Jun; 46(3): S124.
  • doi :10.1016/j.encep.2020.04.002

 

Dossiers : Dossier situation exceptionnelle : boite à outil et Dossier EMDR pour le trauma récent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *