Interview EMDR et violence conjugale

Interview EMDR et violence conjugale

Interview de Michel Silvestre, psychologue, praticien EMDR sur le thème de EMDR et violence conjugale.

Comment aider une femme ou un homme à comprendre si elle est victime ou non de violence conjuguale ? Y a -t-il plusieurs types de violence conjuguale ?

Nous parlons bien ici de  violence domestique c’est à dire de  comportements de violence physique, psychologique et verbaux d’une personne sur une autre  ou les enfants dans la sphère familiale. Il ne s’agit pas de couples ou les comportements de violence sont un moyen d’expression partagé. Je peux me sentir victime quand je ne suis pas respecté, quand l’autre décide toujours pour moi ce que je dois faire, penser, lire, manger… Je suis victime dés qu’on me considère comme un objet et non plus comme un sujet… quand je suis envahie par la peur, que je ne peux plus penser ni agir.

Est-ce que les thérapies peuvent être efficaces ?

Oui, les thérapies peuvent être efficaces mais la première action est de se protéger des comportements de violence en s’éloignant de l’auteur des violences et en impliquant des tiers par un dépôt de plainte auprès des services de police. Pour que les violences puissent s’arrêter, il faut qu’elle sorte de la sphère privée, le dépôt de plainte et non pas une main courante est le début du changement. Ensuite une thérapie pour la victime, les enfants et l’auteur peut se mettre en place. MAIS l’auteur est rarement demandeur d’un tel travail et la procédure d’une obligation de soin pour lui est souvent la seule solution. Une fois que la victime et les enfants sont en sécurité, un travail de thérapie familiale et d’EMDR peuvent être d’une grande utilité.

Les solutions sont-elles les mêmes pour tous ?

OUI les solutions sont malheureusement les mêmes pour tous. L’arrêt des comportements de violence est la condition première avant toute prise en charge thérapeutique. Ensuite les modalités de traitement vont dépendre des thérapeutes. Les enfants sont souvent les grands oubliés, on s’occupe de la victime, parfois de l’auteur mais les conséquences traumatiques pour les enfants ne sont pas encore assez mises en avant.


EMDR et violence conjugaleMichel Silvestre est psychologue clinicien, thérapeute systémique, formateur EMDR Enfants, facilitateur et Superviseur EMDR certifié. Il est chargé de cours dans les universités d’Aix-en-Provence et de Lorraine. Ancien Président de l’association EMDR France, il est actuellement secrétaire de la commission EMDR Enfants et Adolescents de l’association EMDR Europe et membre de la commission EMDR Enfants de l’association EMDR France. Il est l’auteur de nombreux articles, co-auteur d’un ouvrage « Vivre sans violence ? » et de “l’EMDR pour l’enfant traumatisé et sa famille” avec Joanne Morris-Smith (en savoir plus sur Michel Silvestre)


En savoir plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *