La prise en charge du deuil et deuil bloqué

Un chapitre La prise en charge du deuil et deuil bloqué, Thérapie EMDR et deuil, de Martine Iracane Coste, publié dans le livre Aide Mémoire EMDR

Dans ce chapitre, Martine Iracane Coste nous parle du deuil sain au deuil pathologique, de la conceptualisation de cas – avec notamment le cadre du travail thérapeutique et plan de traitement, et la psychoéducation et la stabilisation-, elle aborde l’élaboration d’un plan de ciblage et les retraitements des cibles, avec le deuil traumatique et post-traumatique et la survenue de blocages durant le traitement des deuils compliqués et la gestion des abréactions, et le modèle spécifique du deuil compliqué selon Rando et Solomon

Extraits

Le deuil normal ou sain peut être appréhendé à travers trois moments essentiels qui marquent le travail de deuil (Freud, 1915) : l’état de choc suivant l’annonce de la perte (surtout si elle n’était pas prévisible) qui entraîne un état d’hébétude et de sidération marqué par un abattement physique et psychologique important, l’état dépressif – l’essence même du travail de deuil – qui prend la mesure de la réalité de l’absence, et la période de rétablissement.
Ces étapes permettent à la personne endeuillée d’effectuer un parcours d’intégration progressive de la perte, orienté vers l’acceptation. Cette dernière étape est souvent concomitante de la remise en route d’autres formes d’investissements.

Un des indicateurs les plus fréquents des écueils du processus de travail du deuil normal réside dans la durée excessive de ses étapes : le maintien des symptômes au-delà de 6 mois (Jacobs et Prigerson, 2001) voire de 14 mois après la perte (Horowitz et al., 1997), signe l’installation d’un deuil compliqué.

Dans le DSM-V (APA, 2013) la proposition d’une nouvelle entité nosographique spécifique au deuil compliqué et démarquée de l’Etat Dépressif Majeur (EDM) a été soumise : le Persistent Complex Bereavement Disorder (PCBD). Le tableau clinique du PCBD est corrélé à un critère de durée (symptômes persistants au-delà d’un an pour les adultes et de 6 mois pour les enfants). S’il est cité dans le DSM-V, en lien avec « l’Adjustement Disorder », le PCBD n’y est pas intégré comme entité nosographique reconnue, mais détaillé avec un encouragement à approfondir son étude…

En savoir plus 

Références du chapitre La prise en charge du deuil et deuil bloqué, Thérapie EMDR et deuil :

  • auteurs : Martine Iracane Coste
  • chapitre publié dans le livre Aide Mémoire EMDR, pages 491 à 505, collection Les ateliers du praticien, édité par Dunod 
  • doi : 10.3917/dunod.tarqu.2019.01.0019

Formation(s) : La thérapie EMDR dans le traitement des deuils compliqués

Dossier(s) : Dossier EMDR et deuil

Tous les chapitres du livre Aide Mémoire EMDR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *