La thérapie EMDR dans la prise en charge des auteurs de violence sexuelle sur des enfants : intérêt et questions à propos d'un cas

La thérapie EMDR dans la prise en charge des auteurs de violence sexuelle sur des enfants: intérêt et questions à propos d’un cas

Article La thérapie EMDR dans la prise en charge des auteurs de violence sexuelle sur des enfants : intérêt et questions à propos d’un cas, de C. de Beaurepauire et F. Haour, publié dans la lettre du psychiatre, en 2011.

Joanna Smith explique que ” Beaurepaire et Haour (2011) rapportent des résultats là encore spectaculaires suite à onze séances de thérapie EMDR auprès d’un cas de pédophile récidiviste ayant subi un inceste de la part de son frère. Même si la thérapie se poursuit après ces onze séances, on note déjà une diminution du traitement psychotrope et anti-androgène, une diminution de l’anxiété et de la dépression, et une disparition de ses fantasmes pédophiles“.

Résumé : Nous rapportons les modalités et les résultats du traitement par la thérapie EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing) des traumas infantiles d’un auteur d’actes pédophiles, plusieurs fois incarcéré, traité par 2 antiandrogènes, victime lui-même d’expériences traumatiques complexes dans l’enfance l’EMDR a eu un impact favorable, après 8 mois de traitement, non seulement sur l’état de stress post- traumatique, mais sur le comportement pédophilique persistant sous antiandrogènes. Le niveau d’anxiété (score BAI-21 [1]) s’est normalisé en 5 séances de thérapie, et l’indice de satisfaction de la qualité de vie (Schwartz Outcome Scale [2]) a été multiplié par 5. Le protocole EMDR semble ainsi prometteur pour la prise en charge des auteurs de violence sexuelle.

Conclusions : Huit mois après le début d’une thérapie EMDR chez un auteur de violences pédophiliques victime de traumas précoces et complexes, on observe la disparition du comportement pédophilique, autorisant une diminution dans des proportions importante du traitement antiandrogène, sans rechute. La thérapie EMDR a confirmé l’hypothèse de l’efficacité du traitement des traumas infantiles sur les mécanismes compulsifs et addictifs des comportements pédophiliques. Il reste à traiter des “cibles” traumatiques encore très actives et à évaluer l’état des ressources et de la capacité de résilience de Jean. Dans ce but, l’association de techniques thérapeutiques variées paraît requise.

Lire l’article La thérapie EMDR dans la prise en charge des auteurs de violence sexuelle sur des enfants: intérêt et questions à propos d’un cas en ligne au format pdf

Bibliographie

  • » Soberman G, Greenwald R, Rule D. A controlled study of eye movement desensitization and reprocessing (EMDR) for boys with conduct problems. J Aggression Maltreatment Trauma 2002;6(1):217-36.
  • » Taylor S, Thordarson D, Maxfield L, Federoff I, Lovell K, Ogrodniczuk J. Comparative efficacy, speed, and adverse effects of three PTSD treatments: Exposure therapy, EMDR, and relaxation training. J Consul Clin Psychol 2003;71(2):330-8.
  • » Chemtob CM, Tolin DF, van der Kolk BA, Pitman RK. Eye movement desensitization and reprocessing. Dans : EB Foa, TM Keane, M Friedman, eds. Effective treatments for PTSD: Practice guidelines from the International Society for Traumatic Stress Studies. New York: International Society for TraumaticStress, 2000:333-5.

en savoir plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *