Le Covid-19 a fait augmenter fortement les cas de dépression et d’anxiété dans le monde

La crise sanitaire liée à l’épidémie de covid-19 engendre des conséquences sur la santé mentale des Français. Ainsi, une part de plus en plus importante de Français souffre d’un état anxieux ou dépressif.

 

Les résultats d’une étude publiée dans « The Lancet » parue le 9 octobre 2021 (1) montrent qu’en 2020 les cas de troubles dépressifs majeurs et troubles anxieux ont bondi respectivement de 28 % et 26 %.

L’étude est la première à évaluer les impacts mondiaux de la pandémie sur les troubles dépressifs majeurs et les troubles anxieux, en les détaillant par âge, sexe et localisation dans 204 pays et territoires durant l’année écoulée. Les résultats montrent qu’en 2020 les cas de troubles dépressifs majeurs et troubles anxieux ont augmenté respectivement de 28 % et 26 %.

 

Dans une étude d’avril 2021, financée par l’université d’Oxford (2), les chercheurs ont suivi près de 237 000 personnes atteintes du Covid-19 pendant les 6 mois suivant le diagnostic et les ont comparées à des milliers de personnes hospitalisées pour d’autres affections. Ils ont découvert qu’après le Covid-19, 34% des patients souffraient de troubles psychiatriques, dont 12,84% pour la première fois. Les troubles les plus fréquemment diagnostiqués sont les troubles de l’anxiété (17% des patients), les troubles de l’humeur (14%), les troubles liés à l’abus de substances (7%) et l’insomnie (5%). Ils ont conclu également que les diagnostics pour troubles neurologiques ou psychiatriques étaient 44 % plus nombreux après le Covid-19 qu’après la grippe, et 16 % plus nombreux qu’après une infection des voies respiratoires.

 

En France, le nombre de dépression signalées est en augmentation depuis le début de la crise sanitaire de la covid-19. Selon les résultats de la vague 27 de l’enquête CoviPrev de Santé Publique France (3), publiés début septembre 2021, 15 % des Français souffrent d’un état dépressif, ce qui est  + 5 points par rapport à avant l’épidémie. Par ailleurs, les états anxieux sont également en hausse : 23 % des Français montrent des signes d’un état anxieux. Enfin, 63 % des Français déclarent des problèmes de sommeil au cours des 8 derniers jours et 10 % des Français déclarent avoir eu des pensées suicidaires, contre 4 % habituellement.

 

Ces états dépressifs touchent plus durement certaines parties de la population, notamment :

  • les jeunes adultes (18-24 ans) ;
  • les étudiants ;
  • les personnes vivant dans une situation financière difficile ;
  • les inactifs ;
  • les personnes vivant dans un logement surpeuplé ;
  • les personnes ayant des antécédents psychiatriques.

 

En savoir plus 

 

1- COVID-19 Mental Disorders Collaborators (2021) Global prevalence and burden of depressive and anxiety disorders in 204 countries and territories in 2020 due to the COVID-19 pandemic, the lancet

 

2 – Maxime Taquet, John R Geddes, Masud Husain, Sierra Luciano, Paul J Harrison  (2021) 6-month neurological and psychiatric outcomes in 236 379 survivors of COVID-19: a retrospective cohort study using electronic health records, the Lancet

 

3 – Enquête CoviPrev de santé publique France pour suivre l’évolution des comportements et de la santé mentale pendant l’épidémie de COVID-19

Formation(s) : L’EMDR dans le traitement de la dépression

Dossier(s) : Dossier EMDR et dépression