Le paysage désordonné des mouvements oculaires et des faux souvenirs

Un article Le paysage désordonné des mouvements oculaires et des faux souvenirs, de Kenchel, J. M., Domagalski, K., Butler, B. J., & Loftus, E. F., publié dans Memory

Article publié en anglais – disponible en ligne sur le site de l’éditeur – accès payant

Résumé 

La thérapie de désensibilisation et de retraitement par mouvement oculaire (EMDR) est un traitement courant du TSPT. Cependant, des sceptiques comme James Ost remettent en question les fondements théoriques, soulignent l’incohérence des résultats empiriques entourant l’efficacité d’une telle thérapie et mettent en garde contre des inconvénients inconnus. 

On sait peu de choses sur l’impact des mouvements oculaires, un composant critique de l’EMDR, sur la susceptibilité aux faux souvenirs, et la littérature existante est contradictoire. 

Nous passons en revue la littérature et présentons de nouvelles découvertes pour aider à raconter l’histoire des effets des mouvements oculaires sur la mémoire. 

Pris dans son ensemble, ce petit corpus de travaux suggère que les mouvements oculaires n’affectent pas de manière fiable la vulnérabilité à la désinformation, ni ne semblent améliorer la mémoire, mais ils semblent augmenter les faux souvenirs spontanés.

Lire l’article Le paysage désordonné des mouvements oculaires et des faux souvenirs complet en ligne

En savoir plus 

Références de l’article Le paysage désordonné des mouvements oculaires et des faux souvenirs :

  • auteurs : Kenchel, J. M., Domagalski, K., Butler, B. J., & Loftus, E. F.
  • titre en anglais : The messy landscape of eye movements and false memories.
  • publié dans : Memory, 1-8
  • doi : 10.1080/09658211.2020.1862234

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *