Le potentiel de la thérapie EMDR en obstétrique

Un chapitre Le potentiel de la thérapie EMDR en obstétrique, de Eva Zimmermann , publié dans le livre Aide Mémoire EMDR

Dans ce chapitre, Eva Zimmermann aborde plusieurs thèmes :  Quand bébé vient… ou s’en va, la Mort in utero et l’accouchement traumatique : deux exemples de cas spécifiques, avec la situation de mort in utero ou mort périnatale, et la situation d’un accouchement traumatique, les maris/partenaires et nous expliquent quelles sont les situations obstétricales pouvant tirer profit d’une prise en charge par la thérapie EMDR

Ce chapitre vient compléter et enrichir le chapitre intitulé Le potentiel de la thérapie EMDR en gynécologie et obstétrique, de Eva Zimmermann, publié en 2017 dans livre Pratique de la psychothérapie EMDR, Introduction et approfondissements pratiques et psychopathologiques, aux éditions Dunod

Extraits

L’obstétrique est le domaine médical le plus gratifiant et le plus positif, si tout se passe comme prévu. Pour bon nombre de femmes ou de couples, leur désir d’enfant se réalise dans un laps de temps adapté et au mieux, c’est-à-dire sans difficultés majeures ou problèmes. Selon l’OMS, le délai nécessaire pour concevoir (DNC ou TTP – Time To Pregnancy) est de douze mois de relations non protégées pour un couple dont la femme n’a pas atteint 35 ans. Au-delà, des problèmes de stérilité ou d’infertilité se manifestent. Grâce à la contraception moderne, grand nombre de couples arrivent à concevoir le nombre d’enfants désiré. Mais depuis la nuit des temps, l’obstétrique représente également un domaine de dangers, de déceptions, de peurs, de chocs, de deuils, de dépressions et de moments d’attente et de surprise : grossesse non désirée avec interruption volontaire de grossesse (IVG), ou alors grossesse souhaitée mais problèmes d’infertilité, d’hypofécondité ou de stérilité, grossesse avec détresse fœtale ou malformation fœtale nécessitant une interruption thérapeutique de grossesse (ITG), mort in utero, grossesse avec problèmes de violence conjugale ou autres complications, menace de fausse couche ou fausse couche précoce ou tardive, grossesse à risque avec alitement, grossesse gémellaire ou grossesse multiple (toujours un risque accru), accouchement normal ou traumatique avec césarienne d’urgence ou d’autres interventions d’urgence (forceps, ventouse, épisiotomie, etc.), complications du post-partum pour la mère (hémorragies internes par exemple) ou pour l’enfant, ou dépression du post-partum (voir aussi Davies, 2009)…

En savoir plus 

Références du chapitre Le potentiel de la thérapie EMDR en obstétrique :

  • auteurs : Eva Zimmermann 
  • chapitre publié dans le livre Aide Mémoire EMDR, pages 211 à 215, collection Les ateliers du praticien, édité par Dunod 
  • doi : 10.3917/dunod.tarqu.2019.01.0019

Tous les chapitres du livre Aide Mémoire EMDR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *