Le pré-traitement cortisol prédit une réponse psychothérapeutique centrée sur le traumatisme chez les jeunes présentant un TSPT (partiel)

Un article Le pré-traitement cortisol prédit une réponse psychothérapeutique centrée sur le traumatisme chez les jeunes présentant un TSPT (partiel), de Zantvoord JB, Ensink JBM, Op den Kelder R, Wessel AMA, Lok A, Lindauer RJL.

Article publié en anglais

Abstract

Contexte :

Malgré la disponibilité de psychothérapies efficaces axées sur le traumatisme, la non-réponse au traitement chez les jeunes souffrant de TSPT (partiels) demeure importante. Des études sur le TSPT chez l’adulte ont suggéré que le cortisol est associé à l’issue du traitement. De plus, le cortisol avant le traitement pourrait être utilisé pour prédire le succès du traitement. Toutefois, on manque d’études comparables sur les jeunes atteints du TSPT (partiel). L’objectif de la présente étude était donc de vérifier si le cortisol avant le traitement différerait entre les répondeurs au traitement et les non-répondeurs et de prédire de façon positive l’ampleur de l’amélioration clinique chez les jeunes atteints du TSPT (partiel).

Méthode :

Les jeunes âgés de 8 à 18 ans atteints du TSPT (79,2%) ou d’un TSPT partiel (20,8%) ont suivi huit séances de thérapie cognitive comportementale axée sur le traumatisme (TF-TCC) ou de désensibilisation et de retraitement des mouvements oculaires (EMDR). Avant le début du traitement, le cortisol salivaire a été mesuré chez les répondeurs (n = 23) et les non-répondeurs (n = 30) 10 et 1 min avant et 10, 20 et 30 min après l’imagerie personnalisée fondée sur le scénario traumatique (ISD). La réponse au stress cortisol (augmentation>1,5 nmol/L par rapport à la valeur initiale) et la sécrétion basale de cortisol ont été évaluées au cours de la procédure ISD. Nous avons émis l’hypothèse que les répondeurs au traitement présenteraient des taux de cortisol plus élevés causés par une réactivité accrue du cortisol avant la psychothérapie axée sur le traumatisme, comparativement aux non-répondeurs à la psychothérapie, et que des taux plus élevés de cortisol permettraient de prédire de façon positive l’ampleur de l’amélioration clinique.

Résultat :

L’imagerie basée sur le scénario n’a pas induit de réponse au stress cortisol chez tous les participants sauf deux. Avant le traitement, les répondeurs ont montré une sécrétion basale de cortisol significativement plus élevée durant l’ISD que les non-répondeurs. Cet effet est demeuré significatif après avoir tenu compte du sexe. Une sécrétion de cortisol basal plus élevée avant le traitement a permis de prédire de façon plus positive l’ampleur de l’amélioration clinique au cours d’une psychothérapie axée sur le traumatisme.

Conclusion :

Étant donné que le SDI n’a pas réussi à provoquer une réponse au stress cortisol dans notre échantillon, la question de savoir si la réactivité au cortisol diffère entre les répondants et les non-répondants n’est pas concluante. Cependant, nos résultats suggèrent qu’une sécrétion de cortisol basal plus élevée avant le traitement constitue un indicateur potentiel d’une réponse prospective en psychothérapie axée sur le traumatisme chez les jeunes atteints du TSPT (partiel). Bien que la quantité de variance expliquée de façon unique dans l’amélioration clinique par la sécrétion de cortisol avant le traitement soit limitée et ne constitue pas encore une base suffisante pour l’applicabilité clinique, ces résultats suggèrent des orientations pour des études futures afin de délimiter les mécanismes du succès du traitement chez les jeunes atteints du SSPT (partiel).

Lire l’article Le pré-traitement cortisol prédit une réponse psychothérapeutique centrée sur le traumatisme chez les jeunes présentant un TSPT (partiel) en ligne en anglais

En savoir plus

Les références de l’article Le pré-traitement cortisol prédit une réponse psychothérapeutique centrée sur le traumatisme chez les jeunes présentant un TSPT (partiel) :

  • Auteurs : Zantvoord, J. B., Ensink, J. B. M., Op den Kelder, R., Wessel, A. M. A., Lok, A., & Lindauer, R. J. L.
  • Date de publication : 2019.
  • Titre original : Pretreatment cortisol predicts trauma-focused psychotherapy response in youth with (partial) posttraumatic stress disorder.
  • Editeurs : Psychoneuroendocrinology, 109, 104380.- Elsevier Ltd.
  • doi:10.1016/j.psyneuen.2019.104380

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *