Le protocole des empreintes précoces

Un chapitre Le protocole des empreintes précoces, Le retraitement EMDR des mémoires préverbales, de Hélène Dellucci et Gabrielle Bouvier, publié dans le livre Aide Mémoire EMDR

Dans ce chapitre, les auteurs nous expliquent en quoi les empreintes précoces sont des souvenirs avant tout corporels, elles nous donnent des indications pour le traitement des empreintes précoces,  nous expliquent comment intégrer les empreintes précoces dans le plan de traitement,  abordent la préparation avant les empreintes précoces,  détaillent le protocole des empreintes précoces et comment, concrètement, traiter la phase fœtale, la phase néonatale, la phase de zéro à trois ans, les tissages utiles. Elles nous expliquent quels sont les changements observés après le retraitement des empreintes précoces, et les  particularités à prendre en compte dans le travail autour des empreintes précoces. 

Ce chapitre vient compléter et enrichir le chapitre  intitulé Les empreintes précoces le retraitement EMDR des mémoires préverbales, d’Hélène Dellucci, publié en 2017 dans livre Pratique de la psychothérapie EMDR, Introduction et approfondissements pratiques et psychopathologiques, aux éditions Dunod

Extraits

Lorsque le ciblage s’adresse aux périodes précoces de l’expérience, nous assistons avant tout à l’émergence de sensations corporelles, (par exemple une sensation d’oppression), des traces mnésiques, (par exemple une impression d’immobilité, de froid), des mouvements spécifiques (par exemple le corps qui penche), des impressions particulières (par exemple celle de ne pas devoir se manifester). Ce travail sur les mémoires préverbales amène le patient à aborder principalement des thèmes d’existence et d’attachement, tout comme les expériences négatives auxquelles le tout petit et son entourage ont été confrontés.

Ces réseaux de mémoire contiennent avant tout des contenus implicites, pour lesquels les patients n’ont pas de mots pour les décrire. Cependant, nous constatons à travers ce retraitement que, non seulement le tout petit et le nouveau-né, mais aussi le fœtus, peuvent ressentir et être influencés par l’attitude de leur entourage, éprouver des sensations corporelles, capter des ondes de choc d’événements qui ont touché leurs proches.

Katie O’Shea (2001) a eu l’idée de cibler directement ces périodes préverbales, à savoir la phase fœtale, la phase autour de la naissance et celle allant de zéro à trois ans. En utilisant l’EMDR, l’auteur propose de désensibiliser toute émergence en termes de traces mnésiques corporelles ou de contenus mentaux, et d’accompagner le retraitement de tissages permettant de corriger les déficits développementaux.

Dans notre travail autour des empreintes précoces, nous avons avant tout constaté à quel point c’était le corps qui s’exprime…

En savoir plus 

Références du chapitre Le protocole des empreintes précoces :

ormation(s) : De la prise en compte à la prise en charge des traumatismes transgénérationnels en EMDR

Dossier(s) : Dossier Traumas transgénérationnels et EMDR

Tous les chapitres du livre Aide Mémoire EMDR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *