Le traitement des troubles anxio-dépressifs chez les patientes atteintes de cancer du sein intégrant la psychothérapie EMDR

Le traitement des troubles anxio-dépressifs chez les patientes atteintes de cancer du sein intégrant la psychothérapie EMDR : Des résultats d’une étude pilote à l’élaboration d’un essai randomisé, un article de Tarquinio,  C., Machado, J., Longo, R., Siles, J., & Bruno, J., publié dans  Psychology

Article publié en anglais – accès libre en ligne

Résumé

Ces dernières années, la littérature a montré l’efficacité de l’EMDR auprès de patients atteints de cancer sur les troubles réactionnels tels que les symptômes post-traumatiques, dépressifs et anxieux. Cependant, ces études présentent plusieurs limites méthodologiques. Cette étude pilote vise à tester la faisabilité et l’acceptabilité de l’approche EMDR auprès de patientes atteintes d’un cancer du sein invasif, afin d’ajuster l’intervention à la population cible, de valider et d’adopter le protocole standardisé avant tout essai randomisé à grande échelle. Quinze patientes ont été incluses entre décembre 2017 et mai 2018 et ont été traitées par des thérapeutes EMDR.  Suite aux retours des thérapeutes, des patients et de l’équipe médicale, des adaptations ont été réalisées concernant l’organisation des séances, les critères d’inclusion des patients, les variables mesurées et le protocole standardisé EMDR. Avec ce design, l’objectif est de mettre en place un essai partant de la réalité de la pratique clinique avec une méthodologie rigoureuse. L’essai randomisé est en cours.

Introduction

Le cancer du sein est, sans aucun doute, le type de cancer le plus fréquent et la principale cause de mortalité par cancer chez les femmes (DeSantis et al., 2017). Malgré les récentes améliorations cliniques et thérapeutiques, le cancer du sein reste une expérience bouleversante pour les patientes. Il semble que les personnes recevant un diagnostic de cancer ressentent les mêmes émotions que les victimes de crimes violents ou de catastrophes naturelles (Cordova et al., 2007), et peuvent donc éprouver des symptômes post-traumatiques (Mehnert & Koch, 2008). Bien que le diagnostic du TSPT (PTSD – Post-Traumatic Stress Disorder) chez les patients atteints de cancer soit controversé depuis la classification du DSM-V (Cordova et al., 2017), les patients atteints de cancer souffrent d’un TSPT lié au cancer – de 7% à 14% d’entre eux selon Abbey et al. (2015). En réaction à une telle condition médiale menaçant leur vie, ils éprouvent une détresse psychologique élevée, allant de 29% à 59,3% (Gao et al., 2010 ; Zabora et al., 2001), et la plupart sont des symptômes anxieux et dépressifs. Par exemple, Hopwood et al. (2010) ont estimé une prévalence des troubles anxieux de 32,4% chez les patientes atteintes d’un cancer du sein au moment du diagnostic et de 30,8% six mois après. De même, d’autres études ont montré que l’anxiété est associée à une détérioration de la qualité de vie des patientes atteintes d’un cancer du sein (Härtl et al., 2010).

Compte tenu de la symptomatologie des patients atteints de cancer, les psychothérapies telles que la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) et les interventions basées sur la thérapie de désensibilisation et de retraitement par les mouvements oculaires (EMDR) sont associées à une réduction des symptômes post-traumatiques (Dimitrov et al., 2019). Plus spécifiquement à l’EMDR, qui était initialement destinée à traiter les patients ayant vécu des événements traumatiques, cette approche a ensuite été développée vers des indications dans le traitement de plusieurs troubles psychopathologiques tels que les symptômes anxio-dépressifs y compris avec des patients atteints de cancer (Capezzani et al., 2013 ; Pomeri et al., 2021). Carletto et al. (2019) ont montré l’efficacité de l’EMDR chez les patients atteints de cancer sur les symptômes anxieux, post-traumatiques ou dépressifs en utilisant le protocole de Shapiro (Shapiro, 2018) ou le protocole EMDR spécifique aux patients oncologiques (Faretta & Borsato, 2016). Ainsi, en considérant le cancer comme une accumulation d’événements pathogènes et traumatiques (Capezzani et al., 2013) qui doivent être traités, la psychothérapie EMDR semble très utile pour aider les patients à faire face à la maladie.

Avant tout essai contrôlé randomisé (ECR) étudiant l’efficacité de la psychothérapie EMDR chez les patientes atteintes de cancer du sein, une étude pilote de faisabilité était nécessaire. L’objectif de cette première étude pilote française était de tester la faisabilité et l’acceptabilité de l’approche EMDR chez des patientes atteintes d’un cancer du sein invasif, afin d’ajuster l’intervention à la population cible, d’adapter et de valider le protocole standardisé, d’explorer son acceptabilité et enfin, de tester sa faisabilité avant tout essai contrôlé randomisé à grande échelle. Cet article présente les résultats de cette étude pilote et les ajustements apportés à la conception de l’essai randomisé mis en œuvre par la suite.

Lire l’article complet en ligne : Le traitement des troubles anxio-dépressifs chez les patientes atteintes de cancer du sein intégrant la psychothérapie EMDR : Des résultats d’une étude pilote à l’élaboration d’un essai randomisé 

En savoir plus 

Références de l’article Le traitement des troubles anxio-dépressifs chez les patientes atteintes de cancer du sein intégrant la psychothérapie EMDR : Des résultats d’une étude pilote à l’élaboration d’un essai randomisé :

  • auteurs : Tarquinio,  C., Machado, J., Longo, R., Siles, J., & Bruno, J.
  • titre en anglais : The  Treatment of Anxious-Depressive Disorders among Breast Cancer Patients  Integrating the EMDR Psychotherapy: From Pilot Study Results to the  Development of a Randomized Trial
  • publié dans : Psychology, 13, 313-327
  • doi :10.4236/psych.2022.133019

Aller plus loin

Dossier(s) : Dossier EMDR et maladies physiques – somatisation

M’inscrire Vous avez une question ?