L’effet de l’EMDR sur la dépression chez les patients atteints de lésions médullaires

Un article L’effet de l’EMDR sur la dépression chez les patients atteints de lésions médullaires, de Mohammad Reza Sheikhi, Mohammad Moradibaglooei, Masoud Ghiasvand, publié dans le Avicenna Journal of Nursing and Midwifery Care
Article publié en anglais – accès libre en ligne

Résumé 

Introduction :
La dépression est la conséquence psychologique la plus courante des lésions de la moelle épinière. 
Le but de cette étude était de déterminer l’effet de la désensibilisation et du retraitement des mouvements oculaires (EMDR) sur la dépression chez les patients atteints de lésion médullaire. 
Méthodes
Dans cette étude clinique, 40 patients atteints de lésion de la moelle épinière (SCI) qui ont été traités au Hadith Rehabilitation Center de Qazvin en 2018-2019 ont été sélectionnés par échantillonnage aléatoire et répartis au hasard en deux groupes. 
Les méthodes de mouvements oculaires et de retraitement ont été effectuées pour un groupe expérimental en cinq séances de 90 minutes. 
Les instruments de recherche comprenaient le formulaire des caractéristiques démographiques et les inventaires de la dépression de Beck qui ont été complétés par les patients des deux groupes. 
La dépression a été mesurée avant, un, trois et six mois après l’intervention. 
Les données ont été analysées à l’aide de SPSS 23, par des statistiques descriptives et inférentielles proportionnelles aux données. Les données ont été analysées avec, Chi-carré, test t indépendant, test t apparié et ANOVA. 
Résultats
Les résultats de cette étude ont montré qu’avant l’intervention, le score moyen de dépression n’était pas significativement différent entre les groupes témoins et expérimentaux (31,4 ± 10,4), (30,5 ± 6,3) (p = 0,7, t = -0,3). 
Après intervention, le groupe expérimental avait une augmentation significative du score moyen de dépression par rapport au groupe témoin (22,3 ± 7,7), (30,3 ± 6,6) (p <0,001, t = -4,1). 
Le score moyen de dépression dans le groupe expérimental a montré des différences statistiquement significatives trois et six mois après l’intervention (p = 0,001, t = -4,05). 
Conclusion
Considérant que l’EMDR, en tant qu’intervention non pharmacologique, réduisait la dépression chez les patients atteints de lésion médullaire.

En savoir plus 

Références de l’article L’effet de l’EMDR sur la dépression chez les patients atteints de lésions médullaires :
  • auteurs : Mohammad Reza Sheikhi, Mohammad Moradibaglooei, Masoud Ghiasvand
  • titre en anglais : The Effect of Eye Movement Desensitization and Reprocessing (EMDR) on Depression in Spinal Cord Injury Patients
  • publié dans : Avicenna Journal of Nursing and Midwifery Care, 29(1), 72-80. 
  • doi :10.30699/ajnmc.29.1.72

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *