Les cognitions dans la thérapie EMDR

Un chapitre Les cognitions dans la thérapie EMDR, de Hélène Dellucci et Gabrielle Bouvier, publié dans le livre Aide Mémoire EMDR

Dans ce chapitre, les auteurs expliquent ce que sont les cognitions, nous rappellent les différents thèmes de cognitions, expliquent comment établir de bonnes cognitions négative et positive, comment les cognitions sont abordées dans le plan de ciblage, dans la phase d’évaluation et donnent des indications sur les cognitions et les enfants, adolescents, les cognitions avec les personnes déficitaires et le grand âge et sur les cognitions dans le trauma complexe et la chronicité.

Extraits

En EMDR, les cognitions sont fondamentales. Les trouver, dans leur juste formulation, est souvent un défi tant pour les patients que pour les thérapeutes. Sont-elles vraiment nécessaires ? Répondent-elles à des contraintes ? Devons-nous parfois les aménager (enfants, adolescents, personnes âgées ou déficitaires) ? Y a-t-il des façons de nous aider à les trouver ?Une cognition est une croyance que nous avons à propos de nous-mêmes et qui organise notre perception, notre pensée et la planification de nos actions. Nous savons qu’un souvenir traumatique est constitué de matériel stocké de façon dysfonctionnelle et bloqué dans le temps. Une partie de cet apprentissage (par exemple « je suis en danger », « je ne peux faire confiance à personne », « je ne peux rien faire »), bloquée dans le système de survie, qui a été très utile au moment de son installation, devient dysfonctionnelle avec le temps qui passe, surtout si celle-ci sous-tend toute nouvelle expérience.

Une cognition est une conviction sur soi qui nous définit en tant que personne. Ce n’est ni une action, (par exemple « je gère »), ni une émotion, (par exeple « j’ai peur »), ni une affirmation sur autrui (par exemple « il/elle/c’est dégoûtant »). Sa formulation doit donc être autoréférencée : « je suis … », « je peux ».

Les cognitions restent souvent implicites, tout en agissant sur un plan sous-cortical. Elles sont attachées à des émotions et à des sensations corporelles (Damasio, 1995). C’est au thérapeute EMDR de permettre au patient de les rendre explicites en lien avec la situation ciblée…

En savoir plus 

Références du chapitre Les cognitions dans la thérapie EMDR :

Tous les chapitres du livre Aide Mémoire EMDR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *