Les interventions précoces préviennent-elles le TSPT ?

Un article Les interventions précoces préviennent-elles le TSPT ? Une revue systématique et une méta-analyse de l’innocuité et de l’efficacité des interventions précoces après une agression sexuelle, de Oosterbaan, V., Covers, M. L. V., Bicanic, I. A. E., Huntjens, R. J. C., & de Jongh, A., publié dans l’European Journal of Psychotraumatology 

Article publié en anglais – disponible en ligne (payant) 

Résumé 

Objectif : 

Examiner l’innocuité et l’efficacité des interventions précoces après une agression sexuelle pour réduire ou prévenir le trouble de stress post-traumatique (TSPT).

Méthode : 

Des recherches systématiques ont été effectuées sur des études (1980-2018) qui ont examiné l’efficacité des interventions pour le TSPT dans les 3 mois suivant l’agression sexuelle.

Résultats : 

La revue a identifié 7 études (n = 350) à haut risque de biais qui ont enquêté sur 5 interventions. 

Seules deux études ont rendu compte de la sécurité. 

Le contact avec les auteurs de six études n’a fourni aucune indication de la survenue d’événements indésirables. 

Deux études ont rapporté l’efficacité en utilisant le diagnostic de TSPT comme variable dépendante mais n’ont trouvé aucune différence entre les groupes. 

Toutes les études ont rapporté l’efficacité en utilisant la sévérité du TSPT comme variable dépendante. 

Pour la méta-analyse, 4 études (n = 293) ont été incluses, produisant des réductions significativement plus importantes de la gravité du TSPT que les soins standard à un suivi de 2 à 12 mois (g = -0,23, IC à 95% [-0,46, 0,00]), mais pas entre 1 et 6 semaines après l’intervention (g = -0,28, IC à 95% [-0,57, 0,02]). 

L’hétérogénéité des interventions a empêché d’autres analyses.

Discussion : 

Les résultats suggèrent que les interventions précoces peuvent entraîner des effets durables sur la gravité du TSPT après une agression sexuelle. 

Cependant, en raison de la disponibilité limitée des données, il est impossible de tirer des conclusions définitives sur l’innocuité et l’efficacité des interventions précoces et leur potentiel de prévention du TSPT.

lire l’article Les interventions précoces préviennent-elles le TSPT ? Une revue systématique et une méta-analyse de l’innocuité et de l’efficacité des interventions précoces après une agression sexuelle en ligne

 

En savoir plus 

Références de l’article Les interventions précoces préviennent-elles le TSPT ? Une revue systématique et une méta-analyse de l’innocuité et de l’efficacité des interventions précoces après une agression sexuelle : 

  • auteurs : Oosterbaan, V., Covers, M. L. V., Bicanic, I. A. E., Huntjens, R. J. C., & de Jongh, A. 
  • publié en 2019
  • titre : Do early interventions prevent PTSD? A systematic review and meta-analysis of the safety and efficacy of early interventions after sexual assault. 
  • Editeur : European Journal of Psychotraumatology, 10(1), 1682932. 
  • doi:10.1080/20008198.2019.1682932

Dossier : Dossier EMDR pour le trauma récent

Formation : Événements traumatiques : prises en charges individuelles

Dossier : Dossier EMDR avec les victimes de violence

Formation :  Violence domestique, attachement, dissociation et EMDR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *