EMDR-stress-des-concours

Portrait de chercheur – Michaël Vauthier

L’Institut Français d’EMDR soutien chaque année de jeunes chercheurs français et étrangers travaillant dans le champs de la thérapie EMDR.
Interview de Michael Vauthier, enseignant-chercheur, qui travaille actuellement sur l’application du protocole EMDR pour les étudiants souffrant de stress avant les concours et d’une aversion pour les mathématiques.

Sur quoi portent vos travaux ? 

Mes recherches portent sur l’application de protocoles standards EMDR. auprès d’étudiants en master 1 ou 2 qui doivent passer des concours (notamment celui de Professeur des Écoles) et qui présentent une réelle aversion pour les mathématiques.

Quel est l’enjeu de vos recherches ? 

L’enjeu est de développer à partir du protocole standard des outils pour les étudiants mais aussi pour les élèves pour les aider à réinvestir émotionnellement et cognitivement l’objet mathématique.

Concrètement, comment travaillez vous ? 

Par des questionnaires et la sélection d’étudiants bénévoles qui souhaitent entrer dans le protocole de recherche et recevoir un traitement EMDR.

A quel stade est la recherche ? 

La rédaction d’un article est en cours.

Comment en êtes-vous venu à concentrer votre recherche sur le thème de l’EMDR et des mathématiques ? 

En fait, tout a commencé par ma rencontre avec des étudiants de plus en plus nombreux qui consultaient en service de santé universitaire, pour des problèmes de stress avant le concours, en particulier devant les épreuves à venir de mathématiques. Certains étudiants avaient ainsi développé une véritable aversion pour les mathématiques, considérées comme un véritable traumatisme !


Michaël Vauthier est enseignant-Chercheur en Psychologie à l’E.S.P.E. de La Réunion (Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education) depuis 2011. Titulaire d’un diplôme de psychologue du travail et des organisations (1993) puis d’un DEA (2001) et d’une thèse (2006) à orientation psychologie clinique, il a commencé à travailler à l’Université de La Réunion en 1996, au sein du Service Universitaire de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé. Il y a effectué une activité de consultation et de suivi des étudiants, avant de prendre la direction du service entre 2009 et 2011. Gestalt Thérapeute depuis 2008 (Ecole Parisienne de Gestalt), il est par ailleurs praticien certifié EMDR depuis 2010.

 

en savoir plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *