recherche de Carlson

Présentation de la recherche de Carlson

La recherche de Carlon et all. (1), publiée dans le Journal of Traumatic Stress, conclue que douze séances avec la thérapie EMDR ont éliminé le stress post-traumatique chez 77 % des anciens combattants polytraumatisés étudiés. Aux entretiens de contrôle, les effets positifs s’étaient maintenus.

C’est la seule étude randomisée présentant la totalité du traitement avec d’anciens combattants.

Cependant, jusqu’à ce jour, le tableau est embrouillé par les études antérieures qui ne ciblaient qu’un souvenir, puisqu’elles sont toujours incluses dans les méta-analyses, ce qui diminue excessivement les tailles d’effet, alors que les directives de l’ISTSS (International Society for Traumatic Stress Studies : Société internationa le pou r les études du stress traumatique) et celles du DoD (Department of Defense : Ministère de la Défense) et du DVA (Department of Veterans Aff airs : Ministère des anciens combattants) soulignent l’insuffisance des doses de traitement dans ces études.

Population : anciens combattants

Objectif :

  • Comparaison dans une étude contrôlée de deux méthodes de prise en charge auprès d’anciens combattants avec TSPT
  • Méthode ABA, puis évaluation à trois mois

Méthode de prise en charge comparée et conditions expérimentales :

  • EMDR (n = 10)
  • Relaxation (n = 13)
  • Contrôle (n = 12)

Contrôle :

  • relaxation avec biofeedback (12 séances de 40 minutes)
  • traitement standard

Durée des sessions : 12 sessions bi-hebdomadaires de 60 à 75 min, 12 sessions de 40 min, avec exercices à la maison

Évaluations et mesures principales : CAPS (ESPT), IES (ESPT), MISS (ESPT), EMG, RC, T°…

Après le traitement, les autoévaluations et les entretiens indiquent un effet significatif de l’EMDR sur de nombreux indicateurs. Ces effets se maintiennent trois mois après le traitement.

Les indicateurs physiologiques sont insensibles aux traitements.

Sources :

  1. Carlson et all ont eff, J., Chemtob, C.M., Rusnak, K., Hedlund, N.L, Muraoka, M.Y. (1998). Eye movement desensitization and reprocessing (EMDR) : Treatment for combat-related post-traumatic stress disorder. Journal of Traumatic Stress, 11, 3-24
  2. Tarquinio (2007) L’EMDR : une thérapie pour la prise en charge du traumatisme psychique

En savoir plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *