recherche EMDR de Marcus

Présentation de la recherche EMDR de Marcus

La première recherche EMDR de Marcus (1) est un étude subventionnée par Kaiser Permanente (Importante mutuelle de santé privée à but non lucratif nord américaine, possédant notamment un réseau d’établissements de soin à travers les Etats-Unis).

Les résultats montrent que 100 % des participants soufrant d’un seul traumatisme et 80 % de ceux qui souffraient de plusieurs traumatismes n’étaient plus considérés comme souffrant du syndrome de stress post-traumatique après six séances par la thérapie EMDR (avec des séances de 50 minutes au lieu des 90min habituellement recommandées).

Les résultats vont dans le sens d’une meilleure efficacité de l’EMDR par opposition à la condition thérapie standard en ce qui concerne la réduction des symptômes de stress post-traumatique (ceci pour toutes les phases d’évaluation)

La deuxième recherche EMDR de Marcus (2) est une évaluation subventionnée également par Kaiser Permanente. Cette évaluation de suivi montre qu’un nombre relativement restreint de séances avec la thérapie EMDR a produit des bénéfices substantiels qui se sont maintenus dans le temps.

Les résultats vont dans le sens d’une plus grande efficacité de l’EMDR, avec des effets qui se maintiennent et parfois s’améliorent à trois et à six mois, ce qui n’est pas toujours le cas de la condition TS.

Le nombre de sessions nécessaires pour attendre le même taux de résorption des symptômes est approximativement deux fois moins important que pour la condition TS (6,5 vs 11,8).

Première recherche EMDR de Marcus

Objectif :

  • Comparer les effets de la thérapie EMDR  par opposition à un ensemble peu
    homogène de prises en charge allant de la psychothérapie individuelle (TCC…), en
    passant par la médication (antidépresseurs, anxiolytiques…) ou encore les thérapies de
    groupes.
  • Méthode ABA, puis évaluation à trois mois.

Méthode de prise en charge comparée et conditions expérimentales :

  • EMDR (n = 34)
  • TS – Thérapies standard (n = 33)
  • Ce dernier groupe confondait à la fois des interventions psychologiques d’orientation cognitive, comportementale et psychodynamique, spécifiques ou non au traitement de l’ESPT, ainsi que des interventions pharmacologiques.

Durée des sessions : 

  • 6 sessions de 50 min
  • Nombre et durée des sessions très variables et hétérogènes selon les thérapies

Évaluations et mesures principales : IES (ESPT), MPTSD (ESPT), BDI (dépression), STAI (anxiété)

Deuxième recherche EMDR de Marcus

Objectif :

  • Comparer les effets de la thérapie EMDR  par opposition à un ensemble peu
    homogène de prises en charge allant de la psychothérapie individuelle (TCC…), en
    passant par la médication (antidépresseurs, anxiolytiques…) ou encore les thérapies de
    groupes.
  • Méthode ABA, puis évaluation à trois mois.

Méthode de prise en charge comparée et conditions expérimentales :

  • EMDR (n = 34)
  • TS – Thérapies standard (n = 33)

Durée des sessions : 

  • Nombre de sessions de 50 min déterminées selon la nécessité des patients
  • Nombre et durée (de 50 à 90 min) des sessions très variables et hétérogènes selon les thérapies et la nécessité des patients

Évaluations et mesures principales : IES (ESPT), MPTSD (ESPT), BDI (dépression), STAI (anxiété)

 

Sources pour recherche de Marcus :

  1. Marcus, S., Marquis, P. & Sakai, C. (1997). Controlled study of treatment of PTSD using EMDR in an HMO setting. Psychotherapy, 34, 307-315 
  2. Marcus, S., Marquis, P. & Sakai, C. (2004). Three- and 6-month follow-up of EMDR treatment of PTSD in an HMO setting. International Journal of Stress Management, 11, 195-208. 
  3. Tarquinio (2007) L’EMDR : une thérapie pour la prise en charge du traumatisme psychique

En savoir plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *