Présentation de la recherche EMDR de Rothbaum publiée en 2005

La recherche EMDR de Rothbaum publiée en 2005 (1) est un essai contrôlé randomisé financé par le NIMH pour comparer la thérapie par exposition prolongée (PE) et la thérapie EMDR par rapport à un traitement sans attente (WAIT) dans le traitement de l’ESPT chez les femmes adultes victimes de viol (n = 74) .

Les deux formes de traitement ont obtenu des bénéfices équivalents en terme d’amélioration avant et après traitement, et au suivi à 6 mois.

Le protocole de thérapie par exposition requierait des patients qu’ils s’auto-exposent aux scènes traumatiques quotidiennement (à peu près 28 heures d’auto-exposition), alors que l’EMDR ne nécessitait pas d’auto-exposition.

L’EMDR a éliminé le syndrome de stress post-traumatique chez 90 % de victimes de viol ; les résultats obtenus par cette thérapie améliorent de façon significative (par rapport au groupe contrôle) les résultats aux échelles mesurant l’ESPT et la dépression.

Les résultats persistent après trois mois.

L’amélioration de l’ESPT, évaluée par des évaluateurs indépendants aveugles, de la dépression, de la dissociation et de l’anxiété d’état était significativement plus grande dans le groupe PE et EMDR que dans le groupe WAIT (n = 20 finissants par groupe).

L’EP et l’EMDR ne différaient pas de façon significative pour le changement par rapport à la mesure de référence, à la mesure de post-traitement ou de suivi à 6 mois pour toute échelle quantitative.

Objectif :

  • Prise en charge de femmes ayant fait l’objet d’agressions sexuelles pendant l’enfance et qui présentaient des symptômes de stress post-traumatique.
  • Méthode ABA, puis évaluation à trois mois.

Méthode de prise en charge comparée et conditions expérimentales :

  • EMDR (n = 10)
  • Contrôle – Liste d’attente (n = 8)
Durée des sessions :
  • 3 sessions de 90 min
  • 3 sessions de 90 min

Évaluations et mesures principales : STAI (anxiété), IES (ESPT), BDI (dépression), PSS (ESPT), DES (dissociation)

Sources :

  1. Rothbaum, B.O., Astin, M.C., Marsteller, F. (2005) Prolonged exposure vs eye-movement desensitization and reprocessing (EMDR) for PTSD rape victims. Journal of Traumatic Stress, 18, 607-616
  2. Tarquinio (2007) L’EMDR : une thérapie pour la prise en charge du traumatisme psychique

En savoir plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *