Presse – La digestion des émotions et de la dépression par l’EMDR

Le site consoglobe.com a publié un article : La digestion des émotions et de la dépression par l’EMDR

L’EMDR aurait précisément pour but de désensibiliser les souvenirs et les idées en stimulant les 2 hémisphères du cerveau pour digérer son passé, des comportements et des idées négatives dont on veut se débarrasser.

L’EMDR offrirait un raccourci pour éliminer au plus profond les symptômes qui viennent d’événements du passé qui n’ont pas été digérés par le système nerveux limbique (qui n’ont donc pas été « digérés » psychiquement). En son temps, David Servan-Schreiber avait mis cette technique en avant.

Il « s’agit de stimuler le cerveau de droite à gauche et de gauche à droite (par le regard, la voix ou même le toucher) de façon à débloquer l’évènement traumatique resté enkysté dans les tréfonds de la psyché et réactiver le système naturel d’auto-guérison du cerveau pour qu’il analyse l’information et la fasse « digérer… »

Un excellent reportage décrit avec simplicité et brio le fonctionnement de notre cerveau et surtout explique simplement le principe de fonctionnement de l’EMDR, le tout accompagné de témoignages poignants.

EMDR et psychanalyse : main dans la main

« La thérapie EMDR (lorsqu’elle est bien menée) est beaucoup plus efficace, elle va beaucoup plus loin et plus profondément que la psychanalyse : elle active un processus naturel de guérison, ce que ne fait pas la psychanalyse ». De manière générale, il faut remarquer qu’une cure d’EMDR ressemble beaucoup à une TCC (thérapie comportementale et cognitive).

Les limites de l’EMDR

En revanche, « (…) la thérapie EMDR ne remplace pas le travail psychanalytique pour ce qui a trait à une plus grande connaissance de soi sur le long terme. Les deux formes de thérapies sont d’ailleurs souvent utilisées conjointement avec profit ». L’hypnothérapie semblerait également apporter des solutions créatives et plus évoluées…

lire la suite de l’article sur le site consoglobe.com

en savoir plus :