Article Thérapie Brève : connaissez-vous l'EMDR ?

Presse – Thérapie Brève : connaissez-vous l’EMDR ?

Article Thérapie Brève : connaissez-vous l’EMDR ?, publié par le site femmes d’aujourd’hui, le 7 février 2015.

Si vous êtes un peu branché(e) psy ou si vous avez des ami(e)s qui… Vous avez certainement entendu parler de l’EMDR, cette forme de thérapie assez récente qui semble donner des résultats assez spectaculaires en peu de temps. Comment ça marche?

Une thérapie brève et efficace. Tous ceux qui ne sont pas super bien dans leur peau ou qui connaissent un passage à vide en rêvent. Il semble bien que l’EMDR (« Eye Movement Desensitization and Reprogrammation ») – dont « tout le monde parle »,  réponde de manière assez spectaculaire à ce défi.

Son efficacité a été découverte par hasard

Fin des annéees 90, l’Américaine Francine Shapiro se promenait au bord d’un lac en rabâchant sa petite dose de pensées négatives. Machinalement, elle se met à observer ce qui se passe autour d’elle, à gauche, à droite. Puis se rend compte tout à coup que ses préoccupations ont quasiment disparu. Mais aussi que, de retour dans ses pensées, celles-ci ont perdu énormément de leur charge émotionnelle.

Une chance pour nous: Françoise Shapiro est une thérapeute qui a pris l’habitude d’observer son propre comportement psycho-émotionnel et de  le décoder.

  • Après divers tests sur elle-même, elle en arrive à un constat: lorsqu’elle bouge rapidement les yeux de droite à gauche, ses obsessions ou sentiments handicapants s’estompent.

Suivez le doigt et ça marche!

Elle rameute alors ses amis pour tester sur d’autres. Ceux-ci sont invités à se concentrer sur une source de préoccupation en regardant à gauche puis à droite, etc.

Comme ce va-et-vient des yeux n’est pas évident, elle  le favorise en bougeant l’index de gauche à droite devant le visage de ses cobayes.

  • Ces expériences confirment: l’idée noire l’est beaucoup moins après cet exercice.
  • Francine Shapiro constate ensuite qu’une procédure complémentaire est nécessaire pour fixer le bénéfice dans le long terme…

Lire la suite de l’article sur le site de femmes d’aujourd’hui

en savoir plus :