Prise en charge des troubles de la sexualité avec la psychothérapie EMDR

Un chapitre Prise en charge des troubles de la sexualité avec la psychothérapie EMDR, de Cyril TarquinioPascale Tarquinio et Laura Vismara, publié dans le livre Aide Mémoire EMDR

Dans ce chapitre, les auteurs abordent les difficultés sexuelles et EMDR et le  trouble de l’érection, en donnant des eléments généraux, une étiologie générale du trouble érectile, la contribution de la thérapie EMDR au traitement des hommes souffrant d’un trouble érectile et proposent une illustration clinique

Extraits

La prise en charge des problématiques sexuelles suppose de comprendre si la difficulté sexuelle peut s’expliquer par des facteurs psychologiques ou principalement par des facteurs biologiques. Un trouble de l’érection peut par exemple être le fait d’une peur a priori de ne pas satisfaire l’autre, d’une affection médicale, d’une prise de drogue, d’alcool ou d’un médicament, voire d’une combinaison de plusieurs facteurs. Il est évident qu’une réponse sexuelle adaptée nécessite un corps en parfait état de marche. Ce qui implique que les organes sexuels, les systèmes nerveux endocriniens et vasculaires ne doivent donc pas poser de problèmes et être fonctionnels. Le diabète, les maladies cardiovasculaires, ou les maladies portant atteinte au centre de la moelle épinière par exemple, qui interviennent dans la réponse sexuelle, sont susceptibles d’influer la sexualité, notamment en l’altérant. Les déséquilibres hormonaux, qui à cet égard peuvent concerner tant les hommes que les femmes, peuvent aussi avoir cet effet délétère. Il est également essentiel que le clinicien s’assure que le patient ne souffre pas d’atteinte des tissus des organes génitaux qui, bien entendu, vont affecter la réponse sexuelle (hymen trop fibreux, inflammation de l’endomètre atteinte des muscles de la région pelvienne, pour les femmes ; phimosis, déchirure du frein pour les hommes). Il enquêtera également sur les consommations éventuelles du patient. On connaît les effets de l’alcool (troubles érectiles, troubles du désir retard de l’orgasme…), du tabac (risque de problèmes érectiles…), des amphétamines (à faible dose augmentation du désir, retard de l’orgasme, lors d’une utilisation régulière perte de l’éjaculation ou fortement retardée, trouble de l’érection…), de la marijuana (diminution du désir…), de la cocaïne (troubles de l’érection, trouble de l’éjaculation…) ou des ecstasy connues sous le nom de MDMA (trouble de l’érection, inhibition de l’éjaculation, retard de l’orgasme, baisse du désir…) sur les difficultés sexuelles…

En savoir plus 

Références du chapitre Prise en charge des troubles de la sexualité avec la psychothérapie EMDR :

Formation(s) : Prise en charge de la douleur et des maladies chroniques avec la thérapie EMDR avec Marie-Jo Brennstuhl

Dossier(s) : Dossier EMDR et maladies physiques – somatisation

Tous les chapitres du livre Aide Mémoire EMDR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *