Prise en charge précoce de victimes de viols et présentation d’un protocole d’urgence de thérapie EMDR

Prise en charge précoce de victimes de viols et présentation d’un protocole d’urgence de thérapie EMDR

Article Prise en charge précoce de victimes de viols et présentation d’un protocole d’urgence de thérapie EMDR, de Cyril Tarquinio, Marie-Jo Brennstuhl, Jenny-Ann Rydberg et Pascale Tarquinio, publié dans la revue Sexologies, en 2012.

Résumé : L’objectif de cette contribution sera de tester l’efficacité d’une nouvelle forme de prise en charge précoce des conséquences de viol. Issue d’une intégration de plusieurs protocoles EMDR d’urgence comme le Recent Traumatic Episode Protocol (R-TEP) de Shapiro (2009) et Modifed Abridged EMDR Protocol de Kutz et al. (2008), et inspiré par la pratique du débriefing psychologique, nous avons pris en charge sur la base d’une seule séance 17 femmes victimes de viols et prises en charge dans les 24 à 78 heures après leur agression. Suivies après quatre semaines, puis après six mois, nous avons mesuré les effets de ce suivi psychologique sur la symptomatologie post-traumatique, la détresse psychologique, ainsi que sur certains indicateurs de la sexualité de ces femmes victimes, en référence à leur sexualité antérieure. Les résultats obtenus montrent qu’en une séance on assiste à une réduction intéressante des différentes mesures qui se révèle stable quatre semaines et six mois après la prise en charge, de la même manière que la sexualité semble réinvestie par les victimes. Si ce type d’intervention d’urgence ne se substitue en rien à une psychothérapie plus approfondie, sa contribution et sa pertinence dans le cadre d’une prise en charge immédiate ouvrent des perspectives intéressantes pour la prise en charge des victimes d’agressions sexuelles.

en savoir plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *