Projet DETECT-EMDR

La 9e édition du MAM et le 2e congres français d’EMDR ont été l’occasion de se retrouver et d’échanger autour de la thématique : “ Quand la recherche rencontre la pratique : l’EMDR en question(s) “ et de découvrir de nombreuses recherches en EMDR. 

On vous présente aujourd’hui le Projet DETECT-EMDR : la dimension du thérapeute dans l’efficacité de la prise en charge EMDR du trauma simple : la dimension oubliée ?”  présenté lors de ces journées, de J.  Machado, C. Rotonda, S. Gendarme, J. Bruno, M-J Brennstuhl & C. Tarquinio.

Contexte :

  • l’EMDR : son efficacité n’est plus à démontrer, mais la méthodologie des études d’efficacité est discutable : c’est en général l’application stricte du protocole qui est évaluée.
  • Dans la réalité clinique de tous les jours : rares sont les thérapeutes s’en tenant strcitement au protocole. Ils y mettent de l’intelligence, de la créativité, les amenant à prendre certaines libertés d’avec le protocole pour rester au plus proche de leur aptients.
  • Cette recherche s’inscrit dans ce delta, couramment étudié pour la clinique de l’activité (branche de la psychologie du travail).
  • Nécessité de penser une nouvelle méthodologie permettant de saisir l’ensemble des facteurs en interaction et en reconfiguration constantes.
  • l’originalité de ce projet : l’étude de la psychothérapie comme une situation professionnelle.

Objectifs :

En saisissant le cadre thérapeutique comme une situation professionnelle, il s’agira de comparer 2 conditions de mise en oeuvre du protocole EMDR.

  • application stricte du protocole (” prenez en charge vos patients en suivant strictement le protocole “) -) Groupe S-EMDR (“strict-EMDR”)
  • application dite ” écologique ” du protocole ( ” prenez en charge vos patients comme vous le faites d’habitude “) -) groupe L-emdr (” Libre-EMDR “)

Intérêts et enjeux :

  • Saisir les différentes dimensions à l’oeuvre pendant une séance de psychothérapie EMDR en multipliant et croisant les méthodes d’évaluation, à la fois quantitative et qualitative.
  • L’enjeu est épistémologique : cette recherche se situe au coeur des questionnements sur l’évaluation des psychothérapies et plus largement sur l’évaluation des interventions complexes.

Vous trouverez des informations complète sur ce projet sur cette photo :

En savoir plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *