Psychotraumatologie : prendre en charge les traumatismes psychiques

Un article Psychotraumatologie : prendre en charge les traumatismes psychiques, de Al Joboory, S., Soulan, X., Lavandier, A., Saint Jammes, J. T., Dieu, E., Sorel, O., & Bouchard, J.-P.

Résumé

Pourquoi et comment prendre en charge les traumatismes psychiques ? Le phénomène du psychotraumatisme est sans doute aussi vieux que le début de l’humanité et a déjà été décrit dans de nombreux écrits anciens. En France, les autorités publiques commencent réellement à s’y intéresser après les attentats de 1995. Depuis, de nombreux travaux ont démontré l’importance d’accompagner de façon précoce les personnes victimes d’événements traumatiques. Dans cet entretien, des professionnels et collaborateurs du Centre d’Accueil SPEcialisé dans le Repérage et le Traitement des Traumatismes psychiques (Caspertt) décrivent ce que l’on entend par psychotraumatisme, détaillent les différentes approches thérapeutiques proposées en psychotraumatologie et expliquent en quoi la prise en charge du traumatisme psychique est un enjeu important, en particulier en termes de prévention d’autres troubles. Le Caspertt s’inscrit pleinement dans cette perspective de soins en utilisant différentes approches thérapeutiques classiques mais aussi novatrices comme le modèle TIM-E (Temporal Identity Model & Experiencing) ou l’HTSMA.

Introduction

Attentats, accidents, agressions physiques et sexuelles, catastrophes naturelles et technologiques, conflits armés. . . [13–17,24,26,31,65–67,85], les victimes de ces événements requièrent souvent une prise en charge afin de se défaire de la marque psychique du traumatisme quand il existe. Au cours des dernières années, les modes de prise en charge du psychotrau-matisme se sont renforcées, améliorées et affinées, probablement en lien avec l’actualité(attentats terroristes, libération de la parole, phénomènes migratoires. . .). Ainsi, dans le cadre du plan inter-ministériel d’aide aux victimes, le gouvernement français vient d’annoncer de nouvelles mesures pour une meilleure prise en charge des traumatismes psychiques, comme la création d’un Centre National de Ressources et de Résilience et de dix Centres Régionaux de prise en charge du Psychotraumatisme. Le Centre d’Accueil spécialisé dans le Repérage et le Traitement des Traumatismes psychiques (Caspertt) s’inscrit pleinement dans cette dynamique.

Le Caspertt est une unitéde consultation créée en 2016 par le Centre Hospitalier de Cadillac, sur l’impulsion de deux médecins, Cyril Alexandre Régis et Samantha Al Joboory.

Juliane Tortes Saint Jammes, psychothérapeute ARS, praticien, formateur et superviseur EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing) Europe a également largement contribuéàson essor. Membre de l’équipe Inserm U1219 (prévention et prise en charge des traumatismes), elle supervise l’équipe.

Xavier Soulan est psychologue clinicien, expert près la cour d’appel de Bordeaux, addictologue, intervenant àla cellule d’urgence médico-psychologique (CUMP) de Bordeaux, forméEMDR, débriefing, TCC (Thérapie Cognitive et Comportementale), thérapie systémique et HTSMA. Il a rejoint l’équipe dès le début de sa création. Il intervient également en crèche.

Alix Lavandier, aujourd’hui psychologue, est la première stagiaire de l’unité. Elle a consacréses stages àdévelopper, implanter et évaluer au sein du service le modèle TIM-E (Temporal Identity Model & Experiencing) créépar Erwan Dieu et l’ARCA. La poursuite de l’évaluation du protocole destinéàla prise en charge des patients souffrant de traumatisme complexe fera l’objet de son travail de thèse.

Samantha Al Joboory est psychiatre, praticien EMDR Europe, membre de l’équipe Inserm U1219 (prévention et prise en charge des traumatismes). Elle dirige le centre depuis sa création, coordonne les activités cliniques, de formation et de recherche du service et y exerce une activitéde consultation. Elle intervient également àla Maison d’Ella, une structure pluridisciplinaire destinée àprendre en charge les femmes victimes de violences.

Olivier Sorel est docteur en psychologie, co-directeur de l’ARCA, praticien TCC forméàl’EMDR et àl’hypnose ericksonienne. Il est formateur sur les problématiques d’accompagnement des auteurs d’infractions et des victimes. Il est également intervenant référent sur les questions de parentalitéauprès de différents organismes.

Erwan Dieu est criminologue, praticien EMDR Europe accréditéet forméàla supervision EMDR, docteur en psychologie et co-directeur du Service de Criminologie ARCA. Il est actuellement coordonnateur du Programme européen 3C2D sur le traitement des problématiques de radicalisation et spécialiste des questions de justice restaurative.

Le Caspertt est situé à Lormont, au sein de la métropole bordelaise et est spécialisédans la prise en charge des traumatismes psychiques. Les modalités de prises en charge répondent aux exigences des recommandations de sociétés savantes nationales et internationales pour l’indication du trouble stress post-traumatique. Les soins s’adressent àune population d’adultes, d’enfants et d’adolescents ayant étéexposés àdes événements potentiellement traumatisants.

L’équipe clinique est constituée de psychiatres formés EMDR ou TCC et de psychologues formés àdiverses techniques (EMDR, TCC, HTSMA, hypnose, Intégration du Cycle de Vie (ICV), thérapie systémique et thérapie des schémas). Une infirmière diplômée en victimologie réalise les entretiens d’accueil et d’orientation. Outre son volet d’activité clinique, le Caspertt a développé une activitéde recherche, notamment en collaboration avec l’Inserm Bordeaux [42].

Le centre est site pilote d’expérimentation et d’évaluation pour le TIM-E, modèle de prise en charge intégratif destinéaux patients les plus fragiles. Enfin, le Caspertt présente également un axe formation. Les colloques « Les Journées du Caspertt » ont lieu àchaque automne. Il s’agit, par ce biais, de fédérer les connaissances d’experts nationaux et internationaux en matière de psychotrau-matisme et de les diffuser largement auprès d’un public de médicaux, paramédicaux, psychologues et travailleurs sociaux, afin de systématiser le processus de repérage du psychotrauma-tisme, de ses comorbidités psychopathologiques et somatiques et d’en accélérer la prise en charge thérapeutique.

(…)

 

Lire l’article Psychotraumatologie : prendre en charge les traumatismes psychiques en ligne

En savoir plus

Les références de l’article Psychotraumatologie : prendre en charge les traumatismes psychiques sont :

  • auteurs : Al Joboory, S., Soulan, X., Lavandier, A., Saint Jammes, J. T., Dieu, E., Sorel, O., & Bouchard, J.-P.
  • Date de publication : 2019
  • Titre : Psychotraumatologie : prendre en charge les traumatismes psychiques.
  • Editeurs : Annales Médico-Psychologiques, Revue Psychiatrique.
  • doi:10.1016/j.amp.2019.07.002

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *