Stabilisation du patient et EMDR

Un chapitre Stabilisation du patient et EMDR, de Olivier Piedfort-Marin, publié dans le livre Aide Mémoire EMDR

Dans ce chapitre, Olivier Piedfort-Marin nous parle des concepts et principes de la stabilisation – la stabilisation comme concept médical, la thérapie par phase de Janet, le traitement standard et traitement individualisé, le concept de stabilisation en EMDR, et enfin la controverse sur l’utilité de la stabilisation en EMDR -, puis aborde le concept de stabilisation adapté à l’EMDR – ce qui est nécessaire pour un retraitement efficace, et l’évaluation de la stabilité du patient, et enfin la stabilisation en EMDR : comment développer une bonne alliance thérapeutique ?, abandonner les comportements auto-dommageables, comment améliorer la régulation émotionnelle ?,  comment développer l’accès aux ressources ?

Extraits 

La stabilisation est à la base un concept médical que tous les médecins connaissent, indépendamment de leur spécialité. Ce principe implique qu’un patient doit présenter les conditions suffisantes pour pouvoir subir un traitement, une intervention chirurgicale ou un examen intrusif. Par exemple certains patients ne se verront pas proposer une intervention chirurgicale lourde si leur condition somatique n’est pas assez bonne et stable. Les médecins feront alors en sorte que le patient améliore et stabilise sa condition avant d’envisager l’opération. Avant une intervention chirurgicale l’anesthésiste s’assure que le malade a les conditions qui lui permettront de supporter l’anesthésie et l’intervention chirurgicale. Cela permet aussi de prévoir les risques possibles et les mesures à prévoir si un de ces risques devait se présenter. Par ailleurs, Primum non nocere : d’abord ne pas nuire. Tel est le principe qui doit guider tout médecin lorsqu’il prend en charge un patient. Il devrait en être de même pour les psychothérapeutes.

De nombreux auteurs proposent que le traitement des séquelles de traumatisations se fasse selon un modèle en trois phases. La première phase est communément nommée phase de stabilisation. La seconde phase cible le travail sur les souvenirs traumatiques, et la troisième phase cible la réhabilitation. Ce modèle de traitement est soutenu depuis les années 1970 par de nombreux auteurs qui voient chez les patients ayant des séquelles post-traumatiques complexes des difficultés importantes à se confronter (trop tôt) aux souvenirs des expériences traumatisantes (Cloitr…

En savoir plus

Références du chapitre Stabilisation du patient et EMDR :

  • auteurs : Olivier Piedfort-Marin
  • chapitre publié dans le livre Aide Mémoire EMDR, pages 19 à 34, collection Les ateliers du praticien, édité par Dunod 
  • doi : 10.3917/dunod.tarqu.2019.01.0019

Tous les chapitres du livre Aide Mémoire EMDR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *