témoignage de Claire, rescapée du Bataclan

témoignage de Claire, rescapée du Bataclan

Le témoignage de Claire, rescapée du Bataclan a été publiée dans publié dans l’express. Propos recueillis par Christophe Carrière.

Claire, 25 ans, rescapée du Bataclan: « Je ne reviendrai pas à Paris »

« J’ai décidé de quitter Paris dès le lendemain. Le simple fait de marcher dans la rue m’était insupportable. J’étais persuadée qu’à tout instant on allait me tirer dessus. Le soir, j’étais chez mes parents, à Lorient. Mais même dans le Morbihan, le moindre déplacement était une épreuve. Où que j’aille, j’envisageais un plan de secours: j’examinais les issues, l’état des plafonds (j’ai défoncé celui des toilettes du Bataclan pour me cacher), où me positionner quand « ils » arriveraient – et non pas si « ils » arrivaient… Pour moi, un attentat allait se produire où que je me trouve, c’était une évidence.

Après les fêtes de fin d’année, ma décision était prise: j’amorçais une nouvelle vie et partais vivre à Vancouver. Là, passé les premiers jours d’angoisse où je ne pouvais mettre un pied dans un restaurant ou un centre commercial, j’ai commencé à me détendre. J’ai été aidée par une psychologue spécialisée en EMDR [psychothérapie qui utilise la stimulation sensorielle]. Quelques jours plus tard – signe du destin? – je passe devant une salle de concert qui affiche mon artiste préféré, Ty Segall. J’y vais sans hésiter. La salle est une copie conforme du Bataclan, il y a du monde, je me place devant une issue de secours, je bois une bière, et je souffle. Enfin.

Quand les beaux jours sont arrivés, tout me paraissait plus beau, plus intense. J’étais prise d’une boulimie de concerts dont chaque fin heureuse me rendait plus forte. Je me suis fait de nouveaux amis et je ne pensais plus à l’Europe, à la France, à Paris. Ma meilleure amie, qui était avec moi au Bataclan, est venue me voir en août. Ça l’a transfigurée. Elle qui vit toujours à Paris et n’avait pas mis le nez dehors depuis les attaques est sortie avec moi et s’est mise à revivre. Elle a demandé un visa pour s’expatrier, elle aussi, au Canada.

Lire l’article complet Claire, rescapée du Bataclan sur le site de l’express

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *